BIJOU_CONTEMPORAIN

Bienvenue sur mon blog

31/05/2010

EXPO ‘Momentopia – Jiro Kamata’ – Galerie Jungblut (Luxembourg) – 5-26 juin 2010

Classé dans : Exposition/Exhibition,Gal. Jungblut (LU),Jiro KAMATA (JP),Luxembourg (LX) — bijoucontemporain @ 1:01

 Jiro Kamata (JP) jewelry

EXPO 'Momentopia - Jiro Kamata' - Galerie Jungblut (Luxembourg) - 5-26 juin 2010 dans Exposition/Exhibition 1Kamata02

« Click goes the camera. In a moment, the present becomes a memory. Innumerable times, a lens has transformed reality to something the size of a postage stamp. Lenses, a natural phenomenon, but placed in a camera, they work wonders. 
Jiro Kamata´s initial professional training in Japan was geared toward classical jewellery, but at the art academy in Munich, he later learned a new approach to form and history. Kamata began using camera lenses in his work as a contemporary alternative to the temptation of precious stones. From hundreds of obsolete cameras, he got lenses that he used to great effect, working wonders with their lustre and colors. With his jewellery, he effortlessly dispels the separation between the concepts tradition and avant-garde, between perfectionist technique and visual clarity. 
Thousands of people once smiled for the photographer behind those lenses. When we see ourselves reflected in Kamata´s jewellery, we become for an instant part of one of innumerable unknown stories. Once again, reality is captured; once again, the lens works its magic; once again, it is but a moment.  » (Ward Schrijver)

jirokamat-1 dans Gal. Jungblut (LU)jirokamat-2 dans Jiro KAMATA (JP)jirokamat-3 dans Luxembourg (LX)
 Jiro Kamata – Brooch – ‘Momentopia’ Blackened silver, camera lens
ring – Sunny Plastic lens, gold 750
Necklace ‘Momentopia’ Blackened silver, lacquer, camera lens

 

 

Galerie Bijouterie Jungblut
Rue de la Boucherie 7
l-1247 – Luxembourg
Luxembourg
Telephone: +352-26202939
website: www.jungblut.lu
mail: mail@jungblut.lu

30/05/2010

pour les môman ….. un jour par an c’est pas de trop !

Classé dans : COUP DE COEUR,SHOP — bijoucontemporain @ 0:42

Pour une fois, voici une joli idée … histoire de pérenniser le « monsieur_patate_hirsute » qui est censé vous représenter, ou comment nos petits bouts nous voient ! ;-)
(je vous/nous entends d’ici : « mais que c’est BÔ mon chériiiii !!! c’est qui ? »… »ben c’est toi manman ! » ….. « AH … » ….)

Bijou a customiser 

Un bijou en argent à personnaliser par les enfants avec un petit mot, un dessin…
« Les Empreintes de Rosset-Gaulejac » (proposé dans ELLE.fr)

28/05/2010

AFEDAP – « SIMONE » et les BIJOUX – Paris – 5 juin 2010

Classé dans : AFEDAP (FR),France (FR),PARIS,Portes ouvertes — bijoucontemporain @ 20:43

 reporté, pour cause de SIMONEs coincées !!!!!!

Nous espérons une suite très bientôt et les Simone donnent rendez vous à tous et toutes aux portes ouvertes des 25 & 26 juin prochain !

LES SIMONE INTERNATIONALES VOUS ATTENDENT POUR UNE SOIRÉE
ANIMÉE, CRÉATIVE, FESTIVE ,
ELLES VOUS ACCUEILLERONT AU BOUT DU BAR  :-)

GRÂCE À VOUS, NON SEULEMENT LA SOIRÉE SERA RÉUSSIE, MAIS EN PLUS LES SIMONES POURRONT FINANCER LE CATALOGUE DE LEURS BIJOUX DIPLÔMÉS

AFEDAP -

CONTACT PRÉVENTE : CLÉMENTINE AU 06 68 07 67 46
OU LENAÏK AU 06 85 18 30 77

AFEDAP
15, rue Henri Murger 75019 PARIS
contact@afedap-formation.com

NO BIJOU — COUP DE GUEULE

Classé dans : Non classé — bijoucontemporain @ 20:37

 

GROS découragement !   emoticone

je tenais à vous faire part des difficultés que je rencontre en faisant ce blog …. après, ça ne m’étonnes pas qu’on ne communique pas sur le bijou …. :-(

 

Je me suis entendu dire que de faire « ça », ce blog, tout le boulot pour ce blog, juste « comme ça », pour le plaisir (en clair, pas payée ..) et bien ce n’est PAS NORMAL !! …. il paraitrait que les gens ont PEUR … que je leur fasse de la pub, par exemple, et qu’après je leur demande des sous ….
vous me passerez l’expression, mais je reste sur le c… en entendant ça !!! j’en pleurerais de dégoût !!
Les Français (uniquement les français…) qui m’envoient des messages virulents, parlant de « violation de droits », « droits d’auteur », la plus « jolie » formule étant « (on) n’est pas une agence de presse libre de droits où chacun puiserait ce qui l’intéresse pour le reproduire à sa guise » (je CITE, hein, ATTENTION, parce que sinon je vais me faire taper sur les doigts …) … alors que
1/je cite leur galerie/boutique/article
2/j’essaye de toujours mettre des guillemets et le nom de l’auteur des passages cités (mais, parfois, fatiguée, j’oublie ..)
3/je mets TOUJOURS des liens/links vers leurs sites/blog/galeries/magasin …

Il n’y a pas assez de place  sur le web pour tous nos styles différents (je parles des différents blogs de bijoux) ???????? pour que nous cohabitions en « entente cordiale »,tous cherchant un même but, faire connaitre les bijoux et leurs créateurs ???? non seulement je suis naïve, idiote, mais certainement, utopiste, pas les pieds sur terre, pas réaliste, etc …. (je laisse la liste ouverte à vos suggestions …)
Les sites source d’info (comme Klimt02), chez qui je trouve l’information concernant expositions, concours, artistes .. ET les photos très souvent, qui ont mis en place un nouveau système où les photos venant de chez eux (c’est à dire des artistes membres de Klim02 qui les leur ont fournies…) se transforment en leur logo : on ne voit plus la photo du bijou …. là, depuis deux nuit, obligée de refaire 3 mois de boulot de mise en page, choix des photos, recherche, etc ….. Et, bien sûr, je CITE à chaque fois ces sites (Klimt02 et les autres) et fait un lien vers leurs pages ….. (ET je cite Klimt02 parce que venant de leur part ça me choque encore plus : je croyais qu’ils étaient là pour AIDER à la DIFFUSION de l’INFORMATION concernant le monde du bijou ….. !!! alors, question : en quoi je les gêne, moi « mamie_passionnée_au-bord-de-la-mer_avec_mon_BLOG » (JUSTE un blog ! même pas un SITE, parce que j’ai pas un rond !!) ??? qu’est-ce que je leur enlève ? QUI je gêne ???
je suis dégoûtée, découragée, à en pleurer  …… finalement il n’y a que le règne du fric qui soit valable ……..

Je ne parle pas des artistes dont je parle constamment (juste parce que j’aime ce qu’ils font …), qui cherchent des galeries pour être vendus, que je mets en contacts avec ces galeries (emails, coups de fils, visites avec les bijoux que j’ai d’eux …. toujours parce que j’aime ce qu’ils font et que je croie en eux …) et qui ne prennent même pas la peine de m’envoyer l’info quand ils ont une expo …. et je ne parle pas de plus ….. Je dois être une sombre idiote finalement …..
Je ne parle pas …. SI, je vais en parler, parce que j’en ai marre de ce monde de « l’ommertà » et du silence « par DERRIERE » de ceux qui crient faire les « lois » …. qui se sentent « l’élite », les « CREÂTEURS » ….

Les blogs, que je cite, et vers qui je mets des liens parce que je les trouve intéressants, qui m’ignorent royalement, parce qu’ils sont « entre eux », leur petit monde « d’amis créâteurs » (ben oui ! moi je ne crée pas de bijoux, ou en tout cas les miens je n’en parle pas ici parce que j’estime que ce n’est pas leur place ….)
Un grand site américain, chez qui j’allais voir régulièrement les nouveaux créateurs inscrits (site LIBRE et ACCESSIBLE à TOUS)… un jour j’ai vu qu’on pouvait être « membre » … alors pourquoi pas, je m’inscris … et reçois une facture (oh, pas bien grande, 20$ pour l’année). MAIS, pas un rond actuellement … donc j’envoie un mail, m’excusant, explicant, et disant que désolée, ils von devoir annuler mon inscription. Bon. Là je reçoois 1 mail de la responsable, me proposant, EN ECHANGE des 20$, de faire un article hebdomadaire, sur leur site, sur le Bijou Français. CHIC je me dis ! passionnant ! et puis super tremplin d’info pour le bijou Français …. sauf que je réfléchis et me dit que c’est pas cher « payé » l’article ! vous parlez d’une « promotion sociale » ! « payée » 20$ l’année pour 52 articles !!! …. donc je tarde à « bosser », et surtout à répondre …. du coup, je suis « BANNIE » de ce site (CRAFTHAUS) ET du site de sa galerie (LUKE & ELOY Gallery) !!! alors que les deux sont libres d’accès pour tous !!!!!!!!!! et que je les cite, ai mis des liens vers eux …. et je ne vous parle pas du message que j’ai reçu !!!!!je vous cite le meilleur : « ….made me wonder about a) your truthfullness and b) ability to be a good blogging partner for me. I need partners who are 100% committed to doing a great job at all times, to be truthful, trustworthy and responsive. If I don’t get a response for weeks, then that does not bode well for a successful cooperation in the spirit of trust.
I am not pleased by the highly emotional tone of your most recent emails, you insulted me by insinuating I was deceitful, even though it was you who chose not to respond to me but still take advantage of the information available to you on crafthaus. Your membership status was removed to both websites because your past actions lead me to believe that our future partnership would not hold up to the high standards I set for myself and all my business partners. »  !!!!!!!!!
J’ai juste répondu que, pour 20$, pour moi ce n’était pas du « business » mais de la charité ……..

oui, là j’ai un grand moment de doute ….. et je ne sais pas si je vais continuer ……

 

je classe cet article à ……… « COUP DE COEUR » ????

OOOOOOOOOOOOOOOOOhhh !!!!

Classé dans : Carole DELTENRE (FR),France (FR) — bijoucontemporain @ 3:16

« À première vue, des broches de porcelaine fine, encadrées d’une gracieuse dentelle d’or ou d’argent. Un paysage vallonné ? une forme végétale, minérale, animale peut-être ? Mais non, si le regard s’attarde un peu trop sur l’objet, le scrute en détail,c’est… « Mon Dieu, quelle horreur, mais c’est un sexe ! » A-t-on jamais dit à Carole Deltenre que « la chose » ne se montrait pas en public sans en perturber l’ordre ? Que cet endroit du monde, que certains ont nommé « L’Origine », devait rester àjamais bien caché ? Dans cette série de médaillons évoquant une longue tradition du camée, l’artiste ne se contente pas d’une «représentation» picturale mais, en moulant sur modèle vivant, produit des portraits détaillés d’une nature biensingulière. Dans ce processus de production, l’intervention du modèle importe autant que celle de l’artiste, invitant chacuneà prendre au pied de la lettre le slogan désormais célèbre du mouvement féministe « notre corps nous appartient ». Ici,chacune doit assumer sa propre intimité pour l’exhiber au grand jour. Sous une apparence frontale, anatomique, Carole Deltenre produit une oeuvre qui se revendique à la fois légère et profondément tragique, pointant derrière son apparence séduisante combien se dissimulent mal d’autres réalités bien plus sombres de l’histoire du corps des femmes, que ces pièces nous suggèrent avec force.  » (Adapté du texte : « Genre : féminin » de Christian Alandete pour AKAJ (Also Known As Jewellery) exposition itinérante de La Garantie, association pour le bijou, 2009-2010)

Carole Deltenre - nymphes - broches, porcelaine, argent

Carole Deltenre - « Nymphes » -  2007 – 2009 – broches, porcelaine, argent – de 3 à 10 cm
« At first glance, one sees fine porcelain brooches framed by delicate gold lace or silver. What do they depict… is that a hilly andscape? Are those forms animal, vegetal or mineral? Wait a minute! If the eye lingers a bit to scrutinize the details, itbecomes obvious that one is looking at – «Good Lord – a female sex organ !». Didn’t anybody ever tell Carole Deltenre that ne cannot expose genitalia in public without disturbing the peace? Or that the female sex organ, sometimes referred toas «the origin of the world» is always supposed to be well concealed? In this series of medallions, which draws on a long radition of cameo-making, the artist does not stop at pictorial «representation» but makes castings from living models, yielding detailed portraits that are quite singular. This process of production involves the model as much as the artist and invites each woman to take the well-known feminist publication «Our Bodies, Ourselves» literally. Each woman mustembrace her own sexuality before exhibiting it to the world. Taking the full frontal (anatomical) approach, Carole Deltenre has created works that are light-hearted yet profoundly tragic. They make a strong statement: the seductive appearance ofthe female body cannot conceal the darker realities that have marked its history. » Adapted from «Genre: féminin» written by Christian Alandete for a traveling exhibition entitled AKAJ (Also Known As Jewellery) organized by La Garantie, an association for the promotion of jewellery, 2009-2010)

 

PS : eh bien, je vais vous dire le fond de ma pensée ! pour rien au monde je ne porterais ces broches : j’aurais trop peur qu’on me dise « ooh ! c’est votre … euuuuh … ? »  Embarasse

27/05/2010

EXPO ‘Un peu de terre sur la peau’ – FONDATION BERNARDAUD, Limoges (FR) – 16 juin-16 oct 2010

EXPO ‘Un peu de terre sur la peau’
 bijoux contemporains en CERAMIQUE

EXPO Bernardaud

Vernissage le 15 juin 2010 à Limoges

La Fondation d’entreprise Bernardaud organise une exposition autour d’une discipline artistique injustement trop peu connue en France : le bijou contemporain.
150 œuvres en céramique, fortes et exigeantes, prêtées par 18 artistes de diverses nationalités, interrogent les codes d’une expression artistique ancestrale pour les projeter dans des perspectives nouvelles. À la différence du bijou traditionnel, travail d’orfèvre rattaché à la famille des arts appliqués,le bijou contemporain, depuis les années 1970, devient un champ d’expérimentation aux frontières de l’art, du design et des métiers d’art.

EXPO 'Un peu de terre sur la peau' - FONDATION BERNARDAUD, Limoges (FR) - 16 juin-16 oct 2010 dans Andi GUT (CH) 36984_417507895072_546020072_4544435_7206462_n
(photo de Tiina Rajakallio)

« Cette année, la Fondation d’entreprise Bernardaud organise une exposition autour d’une discipline artistique injustement trop peu connue en France : le bijou contemporain. Présentées à Limoges du 16 juin au16 octobre 2010, cent cinquante oeuvres en céramique, fortes et exigeantes, prêtées par les artistes, interrogent les codes d’une expression artistique ancestrale pour les projeter dans des perspectives nouvelles.
À la différence du bijou traditionnel, travail d’orfèvre rattaché à la famille des arts appliqués, le bijou contemporain, depuis les années 1970, devient un champ d’expérimentation aux frontières de l’art, du design et des métiers d’art. D’origine française, suisse, allemande, finlandaise, hollandaise, suédoise, taïwanaise, dix-huit artistes nous proposent, à travers leur oeuvre, une vision renouvelée et personnelle. Si certaines sont conçues en référence à l’histoire des arts et aux nombreuses traditions attachées au bijou, d’autres, en réinventant leurs positions, leurs discours, leurs matériaux, s’en affranchissent totalement. Depuis toujours, le bijou joue un rôle d’indicateur social traduisant une appartenance à un groupe ou une volonté de différenciation, de contestation de l’ordre établi. Parure intime et singulière, le bijou est un objet qui parle du corps, des liens tissés entre les humains et des liens tissés entre l’humain et la nature. Comme cette exposition le démontre, et comme cela a été dans l’histoire du bijou, ceux-ci peuvent être conçus avec les matériaux les plus divers, grâce à tous les assemblages possibles, en fonction des techniques, des symboles et de la culture en vigueur à une époque donnée.

Depuis la réalisation de bagues sigillaires en faïence dans l’Égypte ancienne, ou d’ersatz en terre cuite dorée imitant l’or dans la Grèce et la Rome antique, la céramique a été abandonnée et oubliée pendant des siècles dans le domaine du bijou. C’est en 1773, en Angleterre, que son emploi resurgit lorsque Joshiah Wedgwood invente une pâte de grès fin constituée de différentes strates colorées qui imite parfaitement le jaspe, pour des bijoux aux motifs néoclassiques ou des sujets romantiques à la manière des camées.
Aujourd’hui, c’est au créateur hollandais Peter Hoogeboom que l’on doit d’avoir réconcilié de la façon la plus novatrice le grès ou la céramique avec le bijou, à partir de 1994. À cette réapparition remarquée, fait suite l’excellente initiative de l’European Keramiek Work Centre (EKWC), situé aux Pays-Bas, qui a proposé à de nombreux orfèvres contemporains des résidences leur permettant de travailler toutes les possibilités de mise en forme de la céramique dans le domaine du bijou.
Parmi les différents matériaux céramiques disponibles, c’est aujourd’hui la porcelaine qui a la faveur des artistes du bijou. Qu’elle soit utilisée par modelage ou coulage, seule ou en association avec le métal, le bois ou la pierre, la porcelaine peut changer d’apparence, de couleur et de surface. Lisse et pure, à la fois fragile et de grande résistance, elle épouse toutes les formes recherchées à condition d’en maîtriser les techniques et les contraintes, particulièrement celle liée à sa forte rétraction lors de la cuisson. Encore largement liée dans notre imaginaire aux arts de la table ou à la froideur technologique du matériel scientifique, la porcelaine peut devenir aujourd’hui un objet de désir, un déclencheur de sensations visuelles et physiques, en s’adaptant aux exigences conceptuelles et poétiques du bijou contemporain. La preuve en est faite avec «Un peu de terre sur la peau»… 
« (Monika Brugger, Commissaire de l’exposition)

Gésine Hackenberg - 'Kitchen garniture' collier- grès, filManon van Kouswijk- 'Pearl Grey' soucoupe & collier - porcelaine, perles, verre, plastique
Gésine Hackenberg – ‘Kitchen garniture’ collier- grès, fil
Manon van Kouswijk- ‘Pearl Grey’ soucoupe & collier – porcelaine, perles, verre, plastique

Ted Noten - 'wearable gold' pendentifs - porcelaine, plaqué orYasar Aydin - 'let me' collier porcelaine, silicone
Ted Noten - ‘wearable gold’ pendentifs – porcelaine, plaqué or
Yasar Aydin (Suède) – ‘let me’ collier porcelaine, silicone

Luzia Vogt - bagues 'Flüchtige Momente' - porcelaine, argent
Luzia Vogt – bagues ‘Flüchtige Momente’ – porcelaine, argent

Evert Nijland - collier 'Rococo' porcelaine, linTerhi Tolvanen - collier 'Zig ZAg' de la serie 'woodland' - porcelaine, argent
Evert Nijland – collier ‘Rococo’ porcelaine, lin
Terhi Tolvanen - collier ‘Zig ZAg’ de la serie ‘woodland’ – porcelaine, argent

Katja Prins - broche 'Inventarium' - argent porcelaine caoutchoucShu-Lin WU (Taiwan) - collier 'mokume' porcelaine
Katja Prins – broche ‘Inventarium’ – argent porcelaine caoutchouc
Shu-Lin WU (Taiwan) – collier ‘mokume’ porcelaine

Tiina Rajakallio (Finlande)- 'purity' collier - ouate, cheveux humains, argile, porcelaine EXPO Bernardaud - willemijn de Greef collier de la série 'Zuiderzeewerkn II' - céramique, corde de chanvre
Tiina Rajakallio (Finlande)- ‘purity’ collier – ouate, cheveux humains, argile, porcelaine 
Willemijn de Greef – collier de la série ‘Zuiderzeewerkn II’ – céramique, corde de chanvre

Carole Deltenre - nymphes - broches, porcelaine, argent
Carole Deltenre – nymphes – broches, porcelaine, argent

Peter Hoogeboom - 'Spanish collar' série 'Handle with care' - céramique argentMarie PENDARIES (FR) 'la dot' - 28 pieces en porcelaine
Peter Hoogeboom – ‘Spanish collar’ série ‘Handle with care’ – céramique argent
Marie Pendaries (FR) ‘la dot’ – 28 pieces en porcelaine

Andi Gut - bague - céramique dentaire, acierRian de Jong - broche
Andi Gut – bague – céramique dentaire, acier
Rian de Jong – broche

 

Je ne saurais trop vous conseiller d’aller voir cette exposition, qui réunit de grand noms …. et des pièces SUPERBES !! bravo aux organisateurs !

33991_446037010279_583900279_6416743_7058889_n dans Carole DELTENRE (FR)
PRESSE -  « Le Figaro » 18/06/2010 

 

 

Fondation d’entreprise Bernardaud
27, rue Albert Thomas
87000 Limoges (France)
+33 (0)5 55 10 55 91
maglimoges@bernardaud.fr
www.bernardaud.fr

 

European Ceramic Workcentre (EKWC)

Zuid-Willemsvaart 215
5211 SG ‘s-Hertogenbosch (The Netherlands/Hollande)
Phone + 31 (0)73 612 45 00
Fax + 31 (0)73 612 45 68
E-mail: info@ekwc.nl

 

ET … si vous aimez la céramique, porcelaine etc … ALLEZ VOIR l’exposition à la Galerie Hélène Porée, à Paris : FABULEUSE pièces également (VITE ! c’est jusqu’au 5 JUIN !!!  (voir article « EXPO ‘Bijoux de Porcelaine, et plus…’ – Galerie Helène Porée, Paris (FR) – 7 mai-5 juin 2010″)

26/05/2010

COUP de COEUR ! bijoux de Shourouk – broderies kitsch

Classé dans : COUP DE COEUR,Shourouk (FR) — bijoucontemporain @ 0:01

Bon, mon coup de coeur date d’il y a un an ….il serait temps que « j’accouche » ! ;-)

Des bijoux très « haute couture », qui ne passent pas inaperçus, « à porter sur un t-shirt pourri » (parait-il), créés par la française d’origine tunisienne Shourouk Rhaeim.
Entièrement cousus à la main, selon une technique traditionnelle utilisée aussi bien en Tunisie et qu’en Inde, ces bijoux-couture sont composés de strass Swarovsky recouverts de tissus ou non, et de sequins. Issue du Studio Berçot, après quelques collaboration « brillantes » (Chloé, John Galliano, Roberto Cavalli), elle développe sa propre ligne de bijoux où s’exprime son goût pour la broderie.
Allié à ses souvenirs d’enfance en Tunisie (région de Nabeul réputée pour la broderie, avec l’opulence traditionnelle apportée par la profusion de sequins), son goût pour les objets vintage et les découvertes aux puces, elle détourne les éléments vintage pour les transformer en bijoux brodés. Cela donne un mélange kitsch-baroque très réussi ! :-)
Tenue sobre exigée ….. mais succès assuré !

http://www.1001femmes.eu/photo/1058761-1339606.jpg
j’adore ses photos de présentation, avec ses mannequins-poupées aux joues roses …..

http://i732.photobucket.com/albums/ww327/styledevieblog/shourouk.jpg

http://www.polyvore.com/cgi/img-thing?.out=jpg&size=l&tid=10667491 http://1.bp.blogspot.com/_PiTO0xRPw8Y/Sy9RzP3bQlI/AAAAAAAAANc/q7SlKABhhkk/s320/SR-large-bead%2Bbrid-nl.jpg

shourouk1

 

25/05/2010

COUP de COEUR ! bagues incroyables de Philip SAJET

Classé dans : COUP DE COEUR,Hollande (NL),Philip SAJET (NL) — bijoucontemporain @ 3:56

« Philip Sajet‘s work has a retro 60s style with a primitive tribal influence that utilizes natural materials such as bone, exotic hardwood, iron, glass, gemstones and precious metals. Sajet was born in 1953, and is a native of Amsterdam, Netherlands. »

http://bijoucontemporain.unblog.fr/files/2010/03/montagecaillouphilipsajet.jpghttp://3.bp.blogspot.com/_HJWjNvFfXB0/SkT9oBGEqWI/AAAAAAAADDs/8N8p7YWFKso/s320/Collier-Viole2.jpg
à droite : Horn ring 2003 – Waterbuffel horn, gold

COUP de COEUR !  bagues incroyables de Philip SAJET dans COUP DE COEURDiamond Solitaire - Click to see a larger image
glass ring
« Diamond solitaire » ring – gold

philip%20sajet dans Hollande (NL)
celle-ci, sans vouloir offenser qui que ce soit, me fait penser à la Kaaba ….

Klik op afbeelding om het venster te sluiten
cactus ring

 

Galerie RA en péril – demande de soutien – Help us to HELP Gallery RA (Amsterdam)

Classé dans : Gal. RA (NL) — bijoucontemporain @ 1:37

Chers amis bijoutiers artistes étudiants enseignants amateurs d’art  etc …

Nous avons tous entendus parler de la Galerie Ra, du travail de Paul Derrez , depuis qu’il a ouvert sa galerie en 1976 et pour cela je vous demande de lire la lettre jointe, prendre note  des difficultés de Paul Derrez et,

si vous voulez soutenir l’initiative de Liesbeth den Besten, critique d’art, lui envoyer, à l’adresse  liesbethdenbesten@gmail.com, votre nom, profession, adresse et pays, et si vous avez envie, une  lettre de soutien, même en français.

en attendant d’avoir des nouvelles positives, je vous remercie  d’avoir pris le temps de lire et peut être de répondre.

cordialement

Monika Brugger

 

Dear reader of this e-mail,

Some of you may have heard about the troubles gallery Ra is in  because of housing problems.

Paul Derrez is looking for a new gallery space in Amsterdam for about one year now, but without the desired effect. Therefore I have written an open letter to the City of Amsterdam to try and see if they can do something for the gallery. My question to you is : please read the letter and if you want to  support this, reply this mail to me including your name, function  or commitment, place and country.

Thank you in advance,

Liesbeth den Besten
Bovenkerkerkade 29
NL – 1185 CR  Amstelveen
0031 (0)206435390 / (0)612719442
www.francoisevandenbosch.nl
www.thinktank04.eu

 

 

Open letter to the Councillor of Arts and Culture of the City of Amsterdam, Mrs. Carolien Gehrels,

 

Hereby we ask the City of Amsterdam to help a gallery with a good international reputation and a long history in Amsterdam, which is now in troubles because of housing problems.

Gallery Ra, for contemporary jewellery, was started in 1976 in a small basement in de Lange Leidsedwarsstraat 178 in the centre of Amsterdam. Important international pioneers, such as Gijs Bakker and Emmy van Leersum had solo exhibitions in the gallery. From the start also British and German artists were represented, soon artists from other countries and continents followed.

Besides following of international developments, gallery owner and initiator Paul Derrez, also attached much importance to his documentation centre, where the public could read newspaper cuttings, magazines and other publications. Today the gallery is selling an extensive collection of international publications on jewellery and crafts – unique in the Netherlands.

In April 1983 the gallery moved to a much better place in the centre of the city, at the Vijzelstraat 80, corner Prinsengracht, where it acquired circa 90 square meter over two floors.

Unfortunately the gallery is given notice to leave the premise by October 1st  this year, because of plans for radical renovations.

 Since 34 years Gallery Ra is making a valuable contribution to the cultural climate of Amsterdam. To many people in the field Amsterdam is synonymous with gallery Ra. For a long time Gallery Ra was the only specialised jewellery gallery in Amsterdam, and one of the few in the world. Times have changed but the reputation of gallery Ra remained as good as ever, notwithstanding the explosive growth of the amount of jewellery galleries world wide.

In spite of all problems and the uncertainty about the future of the gallery, the artists remain true to Ra, while the gallery keeps on presenting at international art fairs (Object, Rotterdam; Schmuck, München and Collect, London) and organising exhibitions of which the last solo show will open this month on the 22nd.

The rentals, takeover prices and other guarantees asked in Amsterdam are ridiculously high, and are too risky for a jewellery gallery. When Gallery Ra because of housing problems would be forced to close its doors, it would mean a great loss for the cultural diversity in Amsterdam and for contemporary jewellery in general.

Therefore we ask the City of Amsterdam if they could help in finding a proper place for gallery Ra in the centre of Amsterdam – if necessary only for a interim period.

Gallery Ra should not get into hot water because of housing problems!

Liesbeth den Besten, chairwoman of the Françoise van den Bosch Foundation,

Signed by:

Name, function or commitment, place, country.

 

 

Galerie Ra
Vijzelstraat 80
1017 HL Amsterdam
The Netherlands
Phone +31 (0)20 6265100
Fax +31 (0)20 6204595
mail@galerie-ra.nl

Pas « Le dit du Genji », mais bien mieux : le « Dit du Bijou » ! – rencontre – Paris – 30 mai 2010

triple happiness : live jewellery, chatroom with canapés, Paris, France, ze world

http://www.noisettesociale.com/wp-content/uploads/2009/12/bla-bla-bla.jpg

Pour ceux qui n’y auraient encore jamais participé, il s’agit de se donner rendez-vous une fois par mois pour se voir, échanger des informations et discuter d’un sujet particulier.Tous ceux qui s’intéressent de près au bijou sont les bienvenus, praticiens et pratiquants, ainsi que ceux qui s’y intéressent de plus loin: historiens, commissaires, journalistes, chercheurs etc…

Prochain rendez-vous:  le dimanche 30 mai à partir de 18H  (le débat commencera à 19H30)
Autour d’un verre de vin accompagné d’une tartine de terrine

La Table D’Aligre
11 place d’Aligre
Paris 75012
01 43 07 84 88

 

A part les infos à échanger (compet, foire, expos… ), la discussion proposée pour cette première édition est la suivante : Le temps et la technique définissent-ils notre pratique?

Pour assister à ce rendez-vous, il vous suffit d’appeler le restaurant le dimanche matin au plus tard pour signaler votre présence.PAF 5 euros.

Brune BOYER (06 81 01 91 62) & Benjamin Lignel (06 17 88 73 83)

http://www.internet-marketing-strategies-and-secrets.com/wp-content/uploads/2008/11/blah-blah-blah.gif

After a year off, the confidential, underground parisian and artisan get-together « Dit du Bijou » will kick off again, on a monthly basis : its aim is to exchange updates on the state of jewellery world affairs, and discuss a given theme.
You are extremely welcome if you are directly concerned with jewellery – and just as extremely welcome if you are less directly concerned with it (historians, curators, journalists, and their dentist, baker and astronaut friends will be given an extra helping of red wine to feel comfortable).

The next meeting is

Sunday May 30th, from 18h00 onwards (the themed discussion will start at 19h30)
A glass of wine and a portion of terrine will be exchanged against your completely voluntary contribution of 5 euros

the place:

La Table D’Aligre
11 place d’Aligre
Paris 75012
01 43 07 84 88

Nearest tube: Faidherbe Chaligny.
Nearest Airport: Paris Orly
Nearest contemporary jewellery gallery : Hélène Porèe, rue de l’Odéon

Aside from the info bulletin (please come with an update on what you are up to : we want to know), the discussion that was chosen for this first encounter is the following:

Do time and technique define our practice?

If you want to come, please call the restaurant on the Sunday morning at the latest to confirm your presence. They need to kill the scapegoats and stew the rabbits for the terrine, you see.

Brune Boyer / Benjamin Lignel  (Written by Brune/Ben – 19.05.2010)

12345...10
 

MODELSCULPT |
Valérie Salvo |
dochinoiu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françoise Fourteau-Labarthe
| Aidez les jeunes artistes
| Tableaux de Christian Maillot