BIJOU_CONTEMPORAIN

Bienvenue sur mon blog

25/02/2015

During SCHMUCK 2015 – EXPO ‘From the Coolest Corner – Nordic Jewellery’ – Galerie Handwerk, Munich (DE) – 6 Mars-18 Avril 2015

From the Coolest Corner – Nordic Jewellery

Galerie Handwerk 

Inauguration 5 March 2015 – 18.30 hAusstellungseröffnung Donnerstag, 5. März 2015, um 18.30 Uhr

from the coolest corner  (Lilian Eliassen Necklace: Every Road Is Just Another Way Home, 2012 Casting clay, silver)

 AND SEMINAR « Re-Public Jewellery« 
Freitag, 13. März 2015, von 10 bis 15 Uhr in der Galerie Handwerk.
Die Teilnahme ist kostenfrei.
Anmeldung erforderlich bis zum 5. März 2015 über galerie@hwk-muenchen.de oder über die Telefonnummer 089 5119-296. Nähere Informationen unter www.coolestcorner.no .
The seminar Re-public Jewellery will be held at Galerie Handwerk Friday 13 March. Four international speakers will analyze different aspects of social potential in contemporary jewellery: Liesbet Bussche (B), Helen Carnac (GB), Nanna Melland (N), Yuka Oyama (N/D). The seminar is produced by Martina Kaufmann, Prof. Ingjerd Hanevold and Prof. Anders Ljungberg at Oslo National Academy of the Arts, Metal and Jewellery Department in collaboration with The National Museum of Art, Design and Architecture and the Norwegian Association for Arts and Crafts.
The presentations made in this seminar will moderated by Sofia Bjørkmann and Prof. Anders Ljungberg. Together with the speakers and the panel-participants they will investigate strategies to convey and communicate jewellery art in public space.
Time: Friday 13 March 2015, 10 – 15
Place: Galerie Handwerk, Max-Joseph-Straße 4, Munich (map)Registration: The seminar is free of charge, but requires a registration with the Galerie Handwerk. Please register via email galerie[at]hwk-muenchen.de or phone
+49-89-5119-240 or -296.
Maximum number of participants are 90 people.
Full program in pdf

From the Coolest Corner: Nordic Jewellery presents an exciting and broad range of the contemporary studio jewellery created in the Nordic countries. From the Coolest Corner: Nordic Jewellery has a three-fold aim: to present the newest and most advanced contemporary Nordic jewellery, to intensify the discourse on today’s jewellery and strengthen the knowledge about this field, and to consolidate Nordic jewellery’s position in national and international arenas.
Jewellery will be presented in 3 different ways: a touring exhibition, a comprehensive book and an international Seminar Re-Public Jewellery, all shedding new light on the importance of this art. Denmark, Estonia, Finland, Iceland, Norway and Sweden will be the main collaborators in this project.
The touring exhibition From the Coolest Corner was opened at The National Museum – The Museum of Decorative Arts and Design in Oslo in January 2013. It then travelled to The DesignMuseum Finland in Helsinki, The Designmuseum Danmark in Copenhagen, The Estonian Museum of Applied Art and Design in Tallin, The Röhsska Museum of Design and Applied Arts in Gothenburg and The Lithuanian Art Museum in Vilnius.
During “Schmuck 2015” it is shown at the Galerie Handwerk in Munich.
This main exhibition presents 159 works by 61 artists from the Nordic countries including five invited honorary artists and a selected group of artists from Estonia.
The international seminar Re-Public Jewellery will take place on March 13th at the Galerie Handwerk, 10:00-15:00.
To strengthen the interest in and knowledge of art jewellery, artistic tendencies and research within the field will be presented both in the seminar and in the book.
All these different presentations of Nordic studio jewellery together, aim at contributing to reinforce the image of contemporary Nordic Jewellery as expressive, reflexive and “cool”.
The project is a result of a cooperation between the three Norwegian partners (The National Museum –The Museum of Decorative Arts and Design in Oslo, The Norwegian Association for Arts and Crafts and Oslo National Academy of the Arts) and their associated organizers in the Nordic museums of design and decorative arts, the Nordic crafts associations and the national colleges of art and design as well as, of course, our sponsors Nordic Culture Point, Nordic Culture Fund, Arts Council Norway.
The exhibition is sponsored by the Nordic Culture Point, the Nordic Culture Fund, the Arts Council Norway and Galerie Handwerk of the Bavarian Chamber of Crafts

From Dänemark : Julie BachKim BuckAnnette DamKaori Juzu — Marie-Louise Kristensen — Thorkild Harboe Thøgersen — Josephine Winther

  Julie Bach    Julie Bach  -bracelet

  Josephine Winther Josephine Winther Necklaces: Ding, 2011 45 bells, bronze, silver, gold, copper, porcelain, amber,agate

From Estland : Julia Maria KünnapKadri Mälk — Maarja Niinemägi — Kristi Paap — Anna-Maria Saar — Tanel Veenre

  Julia Maria Kuennap    Julia Maria Kunnap  Brooch: From the Middle of a Dream, 2010 Obsidian, gold

  Kadri Mälk Kadri Mälk

From Finnland : Ami Avellán — Aino Favén — Clarice Finell — Janne Hirvonen — Sirja Knaapi — Mervi Kurvinen –  Helena Lehtinen — Mirja Marsch — Anna RikkinenJanna Syvänoja — Monica Wickström

 Janna Syvaenoja Necklace: Untitled I, 2012 Paper, steel wire Janna Syvänoja Necklace: Untitled I, 2012 Paper, steel wire

 Helena Lehtinen  Helena Lehtinen

From Island : Hildur Yr Jónsdóttir — Hulda B. Ágústsdóttir — Helga Ragnhildur Mogensen — Orr-Kjartan Örn Kjartansson & Ástpór Helgason

Helga Ragnhildur Mogensen, ICL Nackstycke "The Red Thread", 2010, drivved, garn, silver. Helga Ragnhildur Mogensen,   Nackstycke « The Red Thread », 2010, drivved, garn, silver

From Norwegen : Liv BlåvarpSigurd Bronger – Linnéa Blakéus Calder — Lillan EliassenElise Hatlø –  Anne LégerKonrad MehusAnna Talbot — Gunnhild Tjåland

Liv Blåvarp: Red Drop, 2011. For this piece Blåvarp was awarded Bayerischer Staatspreis 2012. Photo: Liv BlåvarpLiv Blåvarp: Red Drop, 2011. For this piece Blåvarp was awarded Bayerischer Staatspreis 2012. Photo: Liv Blåvarp

  Anna Talbot (NO) Anna Talbot

From Schweden : Tobias Alm Sara Borgegård ÄlgåBeatrice BroviaNicolas ChengÅsa Elmstam –  Daniela HedmanHanna HedmanKarin Johansson Jenny KlemmingAgnieszka KnapAgnes LarssonKajsa LindbergPaula Lindblom Åsa LocknerMärta MattssonLena OlsonLina PetersonAnnika Pettersson — Margareth Sandström — Sanna SvedestedtTore SvenssonAnna Unsgaard — Peter de Wit — Annika Åkerfelt

  Agnes Larsson  Agnes Larsson

 Märta Mattsson   Märta Mattsson

 

Galerie Handwerk 
Max-Joseph-Straße 4
Eingang Ottostraße
80333 München
Tel. 089 5119-296/240
www.hwk-muenchen.de/galerie
www.facebook.de/galerie.handwerk
6 March ->18 April  (Di.- Mi.- Fr.)  10-18 h., Do. 10-20 h. – 14-16 March 10-15 h.

 

08/01/2013

EXPO ‘FROM THE COOLEST CORNER’ – National Museum of Art, Architecture & Design, Oslo (Norway) – 19 janv.-21 Avril 2013

FROM THE COOLEST CORNER - Nordic Jewellery

from the coolest corner

From the Coolest Corner – Nordic Jewellery presents groundbreaking and fresh jewellery from Northern Europe, a comprehensive selection of current works by artists from Denmark, Finland, Iceland, Norway, Sweden and the Baltic States. The best and most innovative Scandinavian art jewellery is presented, assessing its possibilities and potential at the beginning of the twenty-first century.
The project presented in this publication, culminating in a symposium and a travelling exhibition, challenges stereotypical notions of northern European art jewellery. Do the typical Nordic trends of the nineteen-nineties still apply today? Indeed are there currently any general trends at all in Scandinavian design? Or has the orientation towards international design become so dominant that there are no longer any regional characteristics?
Renowned experts have made a selection of representative works, as a basis for researching the role of northern European jewellery in the context of international art.

With 160 works by artists from Denmark, Finland, Iceland, Norway, Sweden and the Baltic States, this publication considers the significance, strategies and trends of Nordic jewellery art in the early twenty-first century. Expert authors present the backgrounds, developments and characteristics of the contemporary jewellery.

Authors| jury: Liesbeth den Besten (NL) – Widar Halén (NO) – Love Jönsson (SE) – Päivi Ruutiainen (FI) – Jorunn Veiteberg (DK/NO)

Helga Ragnhildur MogensenHelga Ragnhildur Mogensen, Island, neck piece The Red Thread, 2010, driftwood, thread, sterling silver

Exhibition(s)  at
* The National Museum of Art, Architecture and Design, Oslo, Norway 19.1. to 21. 4. 2013,
afterwards at the
* Designmuseum Danmark, Copenhagen // The Danish Design Museum, Copenhagen, DK
* the Design Museum, Helsinki // The Design Museum, Helsinki, Finland (nov. 2013-Jan 2014)
* The Estonian Museum of Applied Art and Design, Tallinn, Estonia
* the Röhsska Museum of fashion, design & decorative arts, Gothenburg , Sweden
* at Galerie Handwerk, Munich, March 2015 // Galerie Handwerk , München, Germany during ‘Schmuck’ 2015

Further information: www.coolestcorner.no

Touring plan

EXHIBITION

Includes a parallel program with 15 exhibitions and events all over Oslo in the winter of 2013
Oslo (NO)
Copenhagen (DK)
Helsinki (FI)
Tallinn (EE)
Gothenburg
Munich
19 January – 21 April 2013
28 June – 15 September 2013
29 November 2013 – 12 January 2014
7 March – 11 May 2014
31 May – 21 September 2014
March 2015

19th January -  21st April 2013:
Nasjonalmuseet for kunst, arkitektur og design, Oslo, Norway – Kunstindustrimuseet
www.nasjonalmuseet.no13.06. – 15.09.13:
Designmuseum Danmark, København in Danmark
designmuseum.dk10th October – November 2013:
Design Museum in Helsinki, Helsinki in Finland
www.designmuseum.fiJanuary to April 2014:
Röhsska museet, Göteborg in Sweden
www.designmuseum.seMarch 2015
Galerie Handwerk, München in Germany during „Schmuck“

 

Participants: 

The following 61 artists have been invited to participate in the exhibition:
Denmark: Annette DamMarie-Louise KristensenKaori Juzu - Josephine Winther – Julie Bach – Thorkild Thøgersen
Finland: Ami Avellán – Aino Favén – Clarice Finell – Janne Hirvonen – Sirja Knaapi – Mervi Kurvinen – Mirja Marsch – Anna RikkinenJanna Syvänoja – Monica Wickström
Iceland: Hulda B. Ágústsdóttir – Ástþór & Kjartan for Orr – Hildur Ýr Jónsdóttir – Helga Ragnhildur Mogensen
Norway: Liv BlåvarpSigurd Bronger – Linnea Calder – Lillan Eliassen – Elise Hatlø – Anne Léger – Anna Talbot – Gunnhild Tjåland
Sweden: Tobias AlmBeatrice BroviaNicolas Cheng – Åsa Elmstam – Daniela Hedman – Hanna Hedman – Karin Johansson – Jenny Klemming – Agnieszka KnapAgnes Larsson – Kajsa Lindberg – Paula LindblomÅsa LocknerMärta Mattsson – Lena Olson – Lina PetersonAnnika Pettersson – Margareth Sandström – Sanna SvedestedtAnna Unsgaard – Peter de Wit - Sara Borgegård Älgå – Annika Åkerfelt
Estonia: Julia Maria KünnapMaarja Niimagi – Kristi Paap – Anna-Marie Saar – Tanel Veenre

Guests of Honour :
The jury decided to invite jewellers who had and are still having a great impact on the artistic development of the jewellery scene in their country :
Denmark: Kim Buck  //  Finland: Helena Lehtinen  //  Norway: Konrad Mehus   //  Sweden: Tore Svendson // Estonia: Kadri Mälk

Anna Talbot (NO), necklace Oh My Deer, 2011 (expo "from the coolest corner" Anna Talbot (NO), necklace Oh My Deer, 2011

Kim Buck (DK)_Bonsai I-V_2012 ringer Kim Buck (DK) – « Bonsai I-V » 2012 ringer

Designmuseum Danmark - FROM THE COOLEST CORNER - "Pumpous" 2011 by Kim Buck « Pumpous » 2011 by Kim Buck

Konrad Mehus (NO)_Birds nest_2003 Konrad Mehus (NO) – Birds nest – 2003

"untitled" Janna Syvänoja, Finland.  Shown at the exhibition at the National Museum.  http://www.coolestcorner.no/ Janna Syvänoja, Finland – « untitled »

Every Road Is Just Another Way Home by Lillan Eliassen, Norway. Lillan Eliassen, Norway – « Every Road Is Just Another Way Home »

Tore Svensson - not classic typology of portrait –medaillons Tore Svensson – not classic typology of portrait –medaillon/brooch

Elise Hatlø -   Grandma sings the bluesElise Hatlø -   Grandma sings the blues Agnieszka Knap (SWE) "anatomy_of_fear" 2011_enameloncopper_Agnieszka Knap (SWE) « anatomy of fear » 2011 enamel on copper Feet from the Ground Series by Daniela Hedman. Daniela HedmanFeet from the Ground Series


Helena Lehtinen (FIN)_Gardens_2012 halskjede

Helena Lehtinen (FIN)  – Gardens – 2012 halskjede

Hedmann Hanna (SWE) "While_they_await_extinction"  (Spheniscus magellanicus) halskjede 2011

Hanna Hedmann (SWE) – « While_they_await_extinction »  (Spheniscus magellanicus) halskjede 2011

Julia Maeia Kunnap (Est.) "from the middle of a dream" brooch 2010 Julia Maria Kunnap (Est.) « from the middle of a dream » brooch 2010

Sigurd Bronger -Norway, Fan Brooch, 2009, gold-plated brass, steel, enamel paint, 80 x 25 mm Sigurd Bronger -Norway, Fan Brooch, 2009, gold-plated brass, steel, enamel paint

‘Breaking the Ice’ symposium with theorists, artists and representatives of galleries, museums and other establishments, on the subject of the present and future of jewellery art, to be held in January 2013 in Oslo/Norway.

 

There will be a wide range of jewellery events taking place in various locations in Oslo in January 2013. We are working with the following galleries:

  • Galleri Expo Arte – young graduate jewellery students from abroad
  • Galleri Format Oslo – Jewellery from The Netherlands and New Zealand
  • RAM galleri – Camilla Luihn ‘The cloud, the wave and the koi remix’
  • Kunsthåndverkerne i Kongensgate – ‘Lightspot’
  • Kunstnerforbundet – Ingjerd Hanevold
  • Vigeland Museet – ‘Aftermath’
  • BRUDD – ‘Yours Sincerely’
  • Galleri Seilduken – KL!NK presents ‘The Black of Night’
  • Window Exhibition at Fritjof Nansens Plass

There will also be arranged several exhibitions at the Oslo National Academy of the Arts.

More information about the program (pdf)

Lillan EliassenLillan Eliassen, Norway, neck piece « Courage », 2012, casting clay, copper

"very guilty" brooch Kadri Malk Kadri Mälk, (Guest of Honour Estonia), brooch « Very Guilty », 2010, Siberian jet, black rhodium plated with white gold, spinel, tourmalines


The National Museum of Art, Architecture and Design, Oslo, Norway
The Museum of Decorative Arts and Design
St. Olavs gate 1
Oslo

Martina Kaufmann (Project Leader)  : martina.kaufmann@gmail.com

15/05/2011

EXPO ‘Sensibelt – fotografi och smyckekonst’ – Konsthandeln, Stockholm (SE) – 12-21 mai 2011

Sensibelt – fotografi och smyckekonst 12–21 maj

Karin Roy Andersson, Ingrid Bärndal, Susanne Forsström, Agnieszka Knap, Hanna Liljenberg, Åsa Lockner, Märta Mattsson och Åsa Skogberg.

 

EXPO 'Sensibelt – fotografi och smyckekonst' - Konsthandeln, Stockholm (SE) - 12-21 mai 2011 dans Agnieszka KNAP (PL) red_640

 

Märta Mattson, Still life (red) – brosch, skalbagge, tapet, krossad pyrit, valnötsträ, gjutplast, silver, lack

DSC_0186 dans Asa LOCKNER (SE)

Åsa Skogberg Sprättägg, sleeve, 2011 – äggskal, lack, silver, strumpbyxa

 

 dans Asa SKOGBERG (SE)

 

Åsa Skogberg – Sprättägg, sleeve, 2011 äggskal, lack, silver, strumpbyxa
 

100929_Madeby_sa_02_72 dans Exposition/Exhibition

 

Åsa Lockner – Brosch i silver och trä

 

the_grass_is_not_300_640 dans Hanna LILJENBERG (SE)

 

Agnieszka Knap, « The grass is not greener on the other side of the fence »  halsband i silver, koppar, emalj, silke, onyx

 

 

8a%20%28kopia%29 dans Ingrid BARNDAL (SE)

 

Susanne Forsström, Longing beyond – brosch i silver och gummi

 

 

brndal%202%20lgupplst_640 dans Karin Roy ANDERSSON (SE)

 

Ingrid Bärndal Det spirar  silver, sötvattenpärlor, polypropen

 

Quinault3_640 dans Marta MATTSSON (SE)

 

Hanna Liljenberg -  Quinault 3, halssmycke järn, oljefärg, lintråd, silver

 

 

 

konsthandeln
Smålandsgatan 7, en halv trappa upp i Konstnärshuset.
Postadress: Konsthandeln, Smålandsgatan 7, 111 46 Stockholm
Telefon +46 8 611 06 10

03/04/2010

Dans « ELLE », au printemps on s’enchaîne, parait-il …..

Alors si c’est le moment de s’enchaîner à la chaîne, essayons de faire une proposition plus « créative » que les propositions hélas très « commerciales-bling » de « ELLE » et autres revues de mode !
Alors, comme le dit Asa Lockner,  « not only chains » :  Graduation, multiplication, contrast

alors, financierement parlant…. euh …..c’est BEAUCOUP plus cher !! :-( mais tellement plus beau !

Et aussi, dans un monde qui ne cherche que « l’édition limitée », la « collection capsule »,  l’objet personnalisé, « customisé », et bien …….. tournez-vous donc vers les créateurs de bijoux contemporains ! ils ne font QUE ça, des « collections capsules », parfois presque du sur-mesure (quand ce n’est pas le cas !)

chaine- Amy Tavern- Minimalist jewelrychaine- Amy Tavern -ObjectFETISH- my cart- 700$.jpgAsa Lockner - not only chains. Graduation, multiplication, contrast
Amy Tavern (US) – Minimalist jewelry  - SUPERBES colliers chaines de cette américaine !
Amy Tavern – (vendu sur « www.ObjectFETISH« )
Asa Lockner (SE) – « not only chains » – Graduation, multiplication, contrast

Beate Klockmann - kubus kette (cube necklace)Biba SCHUTZ - Collier en argent sterlingBirgit Hagmann - EXPO 'Spring' -gal Sophie Lachaert
Beate Klockmann – kubus kette (« cube » necklace)
Biba SCHUTZ – Collier en argent sterlingSUPERBE !!!
Birgit Hagmann (DE) – (galerie Sofie Lachaert, Belgique)

Annelies Planteydt- collier composé de 7 pieces- gold hammered Aurelie BIDERMANN collier sautoir chez Colette Dorothee Striffler - kette 'stabchen'
Annelies Planteydt (NL)- collier composé de 7 pieces- gold hammered (à la Galerie Slavik, Vienne, ou à la Galerie Hélène Porée, Paris)on ne peut pas parler de collier et de chaines sans parler de cette créatrice !
Aurelie Bidermann (FR) – collier sautoir (chez Colette à Paris)
Dorothee Striffler (DE) – kette ‘stabchen’(galerie Tactile, CH)

Marianne Anselin - Collier-de-ressorts - gal helenePoréeFlorence CroisierLucia Massei (IT)
Marianne Anselin (FR) – Collier de ressorts – (galerie HelenePorée, Paris)
Florence Croisier (FR)
Lucia Massei (IT)
FIONA PAXTON 'Sylvie' (!!) necklaceSultan Ragbet 2008 -galerie ela Cindoruk-SOOJAC - sautoir multichaines chez Franck et Fils
Fiona Paxton (UK) necklace ‘Sylvie’
Sultan Ragbet 2008 – (galerie « ElaCindorukNazanPak«  (Istanbul, TR) – à contacter aussi sur Facebook)
Soojac – sautoir multichaines (vu chez ‘Franck et Fils’ à Paris)

Andrea Pineros - collier-chainesErickson Beamon - Silver Multistrand Chain Necklace- (VIVRE)chaine- Dinie BESEMS -2002 - COLLIER 'Little Mat' composé des chaînettes prefabriquées en argent. Poinçonné. Ed. Chi A Paura
Andrea Pineros (FR) – collier-chaines  (Paris)
Erickson Beamon (UK) – Silver Multistrand Chain Necklace
Dinie Besems (Ed. Chi A Paura) - Collier ‘Little Mat’ composé des chaînettes prefabriquées en argent 

Assad Mounser -Starman Collar at KabiriScott Wilson - chez ColetteVan der Straeten - links necklace - VIVRE
Assad Mounser – ‘Starman’ Collar (Kabiri)    très … « bling » !
Scott Wilson – (chez Colette )
Hervé Van der Straeten – links necklace (Vivre.com)

Bas BOUMAN - Necklace Big Bone 2005 - cow bone, bambooHisano Takei - 'linked' 2006Leah Miles- necklace 'chain of romance', pages of a romance, 120 cm long
Bas BOUMAN - Necklace Big Bone 2005 – cow bone, bamboo  - autres matériaux …
Hisano Takei - ‘linked’ 2006 - feutre/felt
Leah Miles- necklace ‘chain of romance’, pages of a romance, paper,  120 cm long

UTO- Ludivine Huteau- Collier argent et fil de soie, série EvanescencesULI RAPP_chains_purple - Screenprinted textile necklace with a rubber backing depicting multiple chainsLeslie Maja
Ludivine Huteau-(bijoux UTO) (FR) Collier argent et fil de soie, série Evanescences  - du fin…
Uli Rapp (NL) chains purple – Screenprinted textile with a rubber backing depicting multiple chains  – du « faux »...
Leslie Maja (DE) et du « que j’aime beaucoup »

 

SHOPs : pour vous aider à mieux dépenser vos sous  ;-)
(se renseigner avant, les bijoux ne sont peut-être plus disponibles ou le créateur plus distribué à l’adresse indiquée)

* www.ObjectFETISH
 Questions? Call 415-440-6426

* Galerie Sofie Lachaert
Luc D’Hanis & Sofie Lachaert 
St. Jozefstraat 30
Tielrode B-9140 Belgium
Tel +32 3 711 19 63
info@lachaert.com

* Galerie Slavik
e-mail: galerie.slavik@vienna.at
Tel : +43 1 513 48 12

Fax: +43 1 513 07 48 

* Galerie Hélène Porée
1 rue de l’Odeon  75006 PARIS
mardi à samedi 11h-13h et 14h-19h
e-mail: info.galerie.poree@gmail.com
Tel : 01 43 54 17 00

* Colette
213 rue Saint-Honoré
75001 Paris – France
Tel : 01 55 35 33 90

Fax : 01 55 35 33 99 
e-mail: contact@colette.fr
http://www.colette.fr/#/page/4947/bijoux/

 * Kabiri
Londres
Tel: +44 (0)20 7317 2155
personalshopper@kabiri.co.uk

 * Vivre.com
(très …… « bling Américain » … parfois de belles choses)
Call Toll-Free 800.411.6515
Monday-Friday, 9AM-6PM EST
customercare@vivre.com 

20/03/2010

ObjectFETISH – online gallery – après-midi de SHOPPING !

With over 100 art jewelers from more than twenty countries, ObjectFetish is committed to educating the word about art jewelry. Whether you call it schmuck kunst, bijoux d’art, monili di arte, joyeria del arte, or art jewellery – from custom wedding rings to cuffllinks, you will find work at ObjectFetish that is no where else.

Bon, …. alors je me suis dit chic chic chic, qu’est-ce que je vais bien pouvoir m’offrir ? il doit bien y avoir une « fête » bientôt, les grand-mères, les secrétaires, la saint-glin-glin, la fête de la « meilleure blogueuse » emoticone emoticone  …. non ??!!?

ObjectFETISH- « my cart » :

ObjectFETISH- my cart-  Emiko OYE - 'The Duchess' necklace- 3275$ObjectFETISH- my cart- Amy Tavern -700$.jpgObjectFETISH- my cart-  Alidra Alic 'poppy' ring - 2100$ !!
Emiko OYE – ‘The Duchess’ necklace–  Amy Tavern, necklace –  Alidra Alic ‘poppy’ ring –
ObjectFETISH- my cart- Asa Lockner - necklace made from 925 sterling silver, partially oxidised- 1550$.jpObjectFETISH- my cart- Joanne Haywood - Big Red Neckpiece- 2ObjectFETISH- my cart- Sarah Hood-  Grass Necklace sterling silver and model railroad 'field grass' 1200$
Asa Lockner – necklace 925 sterling silver, partially oxidised-
Joanne Haywood – Big Red Neckpiece –
Sarah Hood-  Grass Necklace sterling silver & model railroad ‘field grass’

total du « panier »  : « que » 11.525 $ ……. :-(   plus les frais de port …. bon, va falloir étudier à combien est le kilo de patates pour les mois à venir ……. ;-)

 

Galerie virtuelle regroupant visiblement des galeries vendant des bijoux ….   http://www.objectfetish.com/
si on cherche par pays, à France …. il n’y a RIEN ! emoticone

15/02/2010

EXPO ‘ L’Education sentimentale ‘- Espace Solidor, Cagnes-sur-mer (FR) -27 février – 23 mai 2010

L’Espace Solidor de Cagnes sur Mer propose, à partir du 27 février, une nouvelle exposition de bijoux de créateurs contemporains :  “L’Education sentimentale”, en référence au roman de Flaubert où le narrateur doit se tailler son propre chemin sans se laisser influencer par les idées préconçues. Les sept artistes internationaux présentés puisent leur inspiration dans le répertoire de formes de la bijouterie traditionnelle et repensent leurs modèles en fonction des caractéristiques du monde actuel.

Les créations de l’américaine Anya Kivarkis font le lien, entre période ancienne – principalement de style Victorien – et contemporaine. Ses pièces détournent les images du luxe et de la joaillerie pour n’en laisser paraitre que l’illusion ; les pierres précieuses sont ici réduites à leur seule forme. Son travail, présenté pour la première fois en France, à déjà fait l’objet de nombreuses expositions aux Etats-Unis. Les bijoux de la britannique Lin Cheung s’inscrivent dans une réflexion sur les relations que chacun entretient avec ses bijoux. En s’appuyant sur des standards anciens, elle parvient à créer des bijoux nouveaux : une boucle d’oreille en forme de perle dorée ou un pendentif en forme de coeur sont par exemple laissés dans leurs écrins ouverts pour les transformer en broches.

Anya Kivarkis, DOUBLE CUP BROOCH

Anya Kivarkis, « DOUBLE CUP » brooch

Si les pièces de la suédoise Åsa Lockner ont l’apparence de bijoux classiques, elles n’en révèlent pas moins de menues imperfections, des parties inachevées, des traitements d’oxydations particuliers … Ces “défauts” délibérés traduisent la volonté de rendre perceptible le « process » de fabrication et de révéler les subtilités de la métamorphose progressive du métal selon son degré d’échauffement. Ses bijoux semblent en évolution permanente. Récemment diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg, la française Carole Deltenre part, elle, de formes traditionnelles comme le camée ou la chevalière. Mais c’est pour écrire une histoire du bijou passée par le prisme des combats féministes et la réappropriation de leur corps par les femmes.

Carole Deltenre, 'Nymph' Brooch

Carole Deltenre, ‘Nymph’ Brooch

La néerlandaise Gesine Hackenberg prélève dans des pièces de céramiques usuelles des détails qui constituent les éléments de ses bijoux. Ses créations sont les éléments d’un puzzle dont les pièces sont indissociables de l’objet dans lequel ils ont été prélevés et forment un ensemble que la créatrice expose toujours de manière conjointe. Éloigné de l’esthétique dominante dans le bijou contemporain espagnol, Marc Monzó, pour sa part, préfère une réinterprétation d’une esthétique produite en Catalogne entre les années 30 et 70. Son travail associe souvent des matériaux précieux à des bouts de plastiques récupérés. Il s’agit de faire entrer le bijou dans la vie quotidienne !

Gesine hackenberg - collier céramique.jpg

Gesine HACKENBERG – collier céramique

Les pièces sélectionnées à Cagnes-sur-Mer portent toutes un regard ironique sur la bijouterie précieuse et sa valeur symbolique.

Travaillant à partir d’images photographiques anciennes, l’allemande Bettina Speckner suscite la libre interprétation de chacun car elle ne donne aucune indication sur les lieux, l’époque, l’identité des personnages. Associées à des perles, des pierres précieuses ou des objets du quotidien, ces images/bijoux ouvrent les portes d’une mémoire collective où chacun peut projeter son propre parcours.

(merci pour l’information -et l’article- au blog « Notes Précieuse« -  parce que sinon, AUCUNE information nulle part ailleurs ! comme si tout ce qui concernait le bijou contemporain en France devait rester secret …..  :-( rien sur culture.fr, le « portail » de la culture … ;-) , rien sur le/les sites de Cagnes-sur Mer …. si ! après moult recherches, enfin une information sur  http://www.cagnes-sur-mer.fr/  (dossier de presse disponible) aaah ! quel soulagement !)

Espace SOLIDOR expo

 

présentation par Christian Alandete :
L’éducation sentimentaleRépertoire de formes pour une histoire du bijou contemporain
- repertory of forms for an History of contemporary jewellery – L’Education Sentimentaleis is an exhibition initiated by Christian Alandete.
« Le bijou contemporain a fait l’objet de nombreuses spéculations esthétiques depuis sa sécession du champ de la bijouterie traditionnelle. Si la grande Histoire du bijou contemporain reste encore à écrire, celle de la bijouterie traditionnelle a, d’un point de vue, tant esthétique, technique, qu’historique, fait l’objet de multiples publications et offre des points de référence qui servent aujourd’hui d’appuis au travail de nombreux bijoutiers contemporains, privilégiant la réinterprétation de formes anciennes ou puisant dans des oeuvres du passé une manière de repenser le présent.Dans le champ élargi des arts visuels, la question théorique de la fin de la modernité et sa quête de formes toujours nouvelles a laissé la place à une relecture contemporaine de formes historiques aujourd’hui communes, qui, à l’instar de la littérature cherche moins à inventer qu’à se réinventer à partir d’une langue partagée. Ainsi des artistes originaires de régions culturelles très différentes puisent dans un même répertoire formel les bases d’une pratique artistique, devenue en quelque sorte générique, dont les sources relèvent plus de l’expérimentation des différentes avant-gardes historiques que des contextes géographiques particuliers.

Dans le champ du bijou contemporain, de plus en plus d’artistes puisent à leur tour dans un répertoire de formes que la bijouterie a constitué depuis ses origines, pour en dégager la charge symbolique, rappelant combien le bijou est non seulement affaire de formes mais aussi et surtout de signes. Une alliance, une chevalière, une boucle d’oreille, un camée, une parure, chaque typologie de bijoux porte en elle des significations particulières que les bijoutiers contemporains s’attachent à détourner pour mieux en révéler les mécanismes à l’œuvre dans le jeu des relations sociales. Procédant par modifications d’échelles, collusion de périodes historiques contradictoires, additions de formes, recyclage ou réassignations sociales, les artistes de l’exposition nous invitent à repenser l’histoire, non plus selon un axe linéaire mais sur un mode cyclique, dans lequel les évènements se répètent toujours, sans toutefois jamais être tout à fait les mêmes. Ainsi, les formes du passé resurgissent dans le présent, nous évoquant des objets familiers sans qu’il soit pour autant possible d’en déterminer totalement l’origine.

À ce titre, les travaux de Gesine Hackenberg et Bettina Speckner ouvrent les portes d’une histoire à la fois collective et individuelle, faite de souvenirs incertains. La première propose un rapprochement entre le bijou et les objets du quotidien en prélevant dans des céramiques usuelles anciennes, les détails qui serviront à façonner le bijou. La seconde, en empruntant des images photographiques anonymes, construit une fiction dans laquelle chaque bijou est une pièce d’un vaste puzzle où personnages, lieux et paysages se rencontrent, laissant à la libre interprétation de chacun les possibles liens qui pourraient les réunir. Elles pointent ainsi le rapport singulier qu’entretient le bijou avec l’histoire familiale où traditionnellement, le trésor de guerre amassé par les mères était transmis, d’une génération à l’autre, à leurs filles. Dans le modèle de société patriarcal, qui a longtemps privilégié le masculin comme unique héritier (et du patronyme et du patrimoine), les femmes ont maintenu ainsi une forme de passation parallèle par le biais des bijoux.

Carole Deltenre explore à son tour cette histoire des femmes en se réappropriant la chevalière (un des rare bijoux exclusivement masculin). De cette bague, sur laquelle sont habituellement gravées les armoiries de la famille et qui servait à cacheter à la cire, courriers et contrats, elle en propose une version au féminin, remplaçant les emblèmes par un moulage de clitoris. Elle nous rappelle ainsi le long combat des femmes pour l’égalité devant la loi et le droit de disposer de leur propre corps.

Les pièces d’Anya Kivarkis, elles, trouvent leurs sources à la fois dans une histoire classique des formes (souvent empruntées à la période victorienne) et dans un réinvestissement de l’ornementation. L’éducation artistique a longtemps consisté à approcher les maîtres en les copiant au point de maîtriser leurs techniques. Chez Anya Kivarkis, il s’agit moins de reproduire les pièces elles-mêmes que de partir de reproductions qui seraient passées par le filtre appauvrissant de l’image documentaire. Elle imagine ainsi des combinaisons de formes dont on pourrait aisément retrouver les sources dans les ouvrages historiques bien qu’elle prenne soin d’en évacuer délibérément les caractéristiques physiques pour n’en conserver plus que la matrice. Aussi, ce qui devait être à l’origine une composition de pierres précieuses colorées disparaît, dissoute sous une couche homogène d’émail.

Ce rapport du bijou à sa surface est plus encore mis en jeu dans le travail d’Åsa Lockner avec une préférence pour l’époque baroque et ses débauches de courbes et d’entrelacements. Cette fois les formes semblent familières, mais n’ont aucun référent historique. Ici, il importe moins de réinvestir un répertoire de formes identifiables que d’en adopter le style au point de le transposer dans le processus même de fabrication. Ses pièces apparaissent alors dans un certain état d’inachèvement, comme si l’artiste avait souhaité rendre visibles tous ses tâtonnements. Ses pièces révèlent ainsi les multiples variations d’aspects, que le métal a imprimé, suite aux différents traitements d’échauffement et d’oxydation qu’elle lui a fait subir.

Marc Monzó et Lin Cheung proposent une approche qui peut sembler plus conceptuelle, chacun prenant, à sa manière, la mesure du bijou dans le champ social et en réinterroge le statut dans le jeu relationnel. L’utilisation de la bague solitaire chez Marc Monzó, pointe les contradictions d’une société faite de promesses illusoires et de faux-semblants. En augmentant, de manière outrancière, la taille d’un solitaire, qui peut alors être exhibé en broche, l’artiste souligne le caractère ostentatoire et le désir de reconnaissance (sociale) que le bijou peut combler. De même, en multipliant les occurrences d’un solitaire sur une même bague, il souligne l’évolution du couple moderne et son incapacité à pouvoir tenir ses voeux d’union éternelle. 

Lin Cheung privilégie une approche périphérique en interrogeant le système des bijoux. Dans la série des Wear Again, elle conserve des bijoux anciens dans leurs écrins ouverts, pour les transformer alors en broches, renvoyant le porteur à un rôle de vitrine. En l’absence d’une littérature conséquente sur le bijou, qui puisse être en mesure d’ouvrir un véritable débat critique et théorique sur son histoire, ses fonctions et ses usages, elle propose une bibliothèque idéale dans laquelle toutes les disciplines de la philosophie à la sémiologie en passant par l’histoire prendraient le bijou pour objet d’étude. Elle remplace ainsi les couvertures de livres référents par des jaquettes blanches qui conservent l’esthétique d’origine mais dont le titre a été adapté au sujet, ouvrant le champ des possibles d’une vaste littérature de la bijouterie qui reste à écrire.

Dans le roman de Flaubert, L’éducation sentimentale, auquel l’exposition emprunte le titre, le narrateur doit trouver son propre chemin dans l’histoire en tentant de faire tomber les idées préconçues que chaque milieu tente de lui imposer. De la même manière, les artistes rassemblés dans l’exposition naviguent entre des temps contradictoires, puisant dans un passé indéterminé, les bases d’un renouvellement de formes à minima et faisant par la même occasion voler en éclats les frontières entre les différents segments de la bijouterie »  Christian Alandete

Espace Solidor
Place du château – Haut-de-Cagnes
06800 CAGNES SUR MER
FRANCE
Téléphone renseignement public : 04 93 22 19 25
Téléphone administration : 04 9322 19 25
Télécopie : 04 93 22 19 09
courriel / email :  m.lopez@cagnes.fr

chaque exposition qui a lieu à l’Espace Solidor est mise en ligne sur le site de la ville :
www.cagnes-sur-mer.fr, onglet “culture”.
  (MERCI de cette précision donnée par le Centre Solidor ! :-) )