BIJOU_CONTEMPORAIN

Bienvenue sur mon blog

28/08/2015

Salon « Révélations » – Grand Palais, Paris (FR) – 10-13 Sept. 2015

Salon REVELATIONS

salon REVELATIONS 2015 - Paris

2015 met à l’honneur la Corée du Sud à la veille du lancement des années croisées France-Corée et présentera ainsi les pièces de plus de 22 créateurs. La nouveauté de cette deuxième édition réside notamment dans la mise en scène du Banquet, l’exposition centrale, sous forme d’îlots réunissant les créations de pays ou groupes de pays présentant une unité de style. Résolument tournée vers l’international, la biennale se positionne comme un précurseur dans l’exploration de régions du monde dont la création est peu montrée en France.
Les 22 artistes présentés :
Bomi Park; Chunbok Lee; Heeseung Koh; Hyewook Huh; Hyunju Kim; Jaehyo Lee; Jimin Kim; Jinhee Kwon; Joohyung Park; Jucheol Yun; June Lee; Junggyu Yi; Junghong Park; Kanghyo Lee; Kyounghwa Jun; Kyoungtaek Roh; Myungsun Kim; Sejin Bae; Woorim Kang; Yeonhee Ryu; Youngkuwan Jung; Yunhee Lee.
Parmi eux, Heesung Koh, créatrice de bijoux contemporains, garde au fond de son inspiration des réminiscences bien coréennes. Mais la tradition ne prend pas le pas, dans son travail, sur une esthétique voulue résolument contemporaine. Formes souples et organiques, ou parfois strictement géométriques, mélange de rigueur et de rondeur, alliance de matériaux : bois peint, métaux précieux et pierres fines, gamme colorée réduite à l’argent, l’or, le rouge et le bleu composent des collections à la fois précises et tendres.

Heesung Koh - salon REVELATIONS 2015Heesung Koh

 

L’exposition Le Banquet

Point d’orgue du salon Révélations, l’exposition Le Banquet invite à une promenade muséale parmi les pièces les plus spectaculaires des métiers d’art contemporains à travers le monde entier.

Épine dorsale de Révélations, Le Banquet se déploie au centre de la nef du Grand Palais. La scénographie, toujours signée Studio Gardère, poursuit les mêmes objectifs que lors de la première édition mais le scénographe propose une nouvelle installation, d’inspiration géographique. L’avenue originelle se fait rivière ou bras de mer et les longues tables d’exposition sont remplacées par une dizaine d’archipels composés de plusieurs îlots, dédiés chacun à un pays, une région du monde, un continent.

 

Les portraits d’exposants

Une deuxième édition profondément renouvelée avec l’arrivée de galeries d’art, de jeunes talents et de créateurs d’exception.

Parmi eux, (ici, focus permanent sur le BIJOU !!)

Claire Wolfstirn
Designer industriel et graphiste, Claire Wolfstirn s’est tournée vers le bijou par goût du contact intimement physique avec la matière et du rapport corps/objet. Inspirée par la cohérence et la puissance des formes géométriques et de la nature, elle présente des pièces sobres et raffinées et repousse les limites de la fragilité et de la délicatesse.

Claire WolfstirnClaire Wolfstirn

Elie Hirsch
Diplômé des Métiers d’Arts en Design Céramique et Sculpture sur Métal, Elie Hirsch est lauréat de plusieurs concours. D’abord sculpteur, il s’attèle aux grands formats puis au plus petits en créant une collection de bijoux pour Henri Selmer, fabricant de saxophones et de clarinettes. Il expose ses sculptures à Maison&Objet, au SOFA à New-York, avec la Saatchi Gallery de Londres au salon Collect et participe à différentes expositions comme celle d’AD Collection plus récemment.

 Elie Hirsch - bijoux-sculpturesElie Hirsch – bijoux-sculptures

 

LA JEUNE CRÉATION MÉTIERS D’ART AU GRAND PALAIS

Le Prix de la Jeune Création Métiers d’Art offre une visibilité exceptionnelle à l’avant-garde des métiers d’art en récompensant six artisans d’art de moins de 35 ans, choisis pour leur capacité d’innovation, leur sens esthétique et la maîtrise de leur savoir-faire. Le prix consiste à offrir la possibilité aux lauréats d’exposer leurs oeuvres dans un cadre prestigieux adapté à leur marché de prédilection : le Salon International du Patrimoine Culturel, Maison&Objet et… Révélations.

Parmi les six lauréats de cette année, trois ont été distingués dans la catégorie « pièce unique » et auront le privilège de dévoiler leurs créations auprès du public sous la nef du Grand Palais : Sébastien Carré, créateur de bijoux, Kaori Kurihara, céramiste, et Xavier Noël, doreur.

Sébastien Carré
Diplômé d’Arts Plastiques à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg, section bijou, Sébastien Carré est atteint de la maladie de Crohn. Il a alors décidé d’exprimer ses émotions dans une série de bijoux contemporains, à la manière des ex-voto. Chaque bijou représente une traduction intime de ses émotions.

Sébastien Carré Sébastien Carré
Diplômé d’Arts Plastiques à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg, section bijou,Sébastien Carré est atteint de la maladie de Crohn. Il a alors décidé d’exprimer ses émotions dans une série de bijoux contemporains, à la manière des ex-voto. Chaque bijou représente unetraduction intime de ses émotions.

Kaori Kurihara
D’origine japonaise, Kaori Kurihara étudie d’abord le dessin et les Beaux-arts au lycée Kohnan d’Osaka, au Japon. Elle explore ensuite les techniques de la céramique à Kyoto, avant de se former à la bijouterie en France. Se défi nissant à la fois comme céramiste et créatrice de bijoux, elle mêle dans son art des techniques empruntées aux deux univers. Elle allie le réel et l’imaginaire et s’inspire de formes naturelles pour créer des fruits tels qu’elle aimerait les voir exister.

Kaori Kurihara - céramiste bijoutière  - Salon REVELATIONS 2015Kaori Kurihara -   céramiste bijoutière

 

Sébastien Carré : J’ai le grand plaisir de vous annoncer que je suis l’un des Lauréats du Prix de la Jeune Création 2015 des Ateliers d’Art de France – je serai donc exposé lors du salon Révélations  Grand Palais de Septembre 2015: http://www.revelations-grandpalais.com/fr/ -  /// I am really proud to announce you that I am one of the Winners of the Prize for Young Creation 2015 by Ateliers d’Art de France – I will be exhibited at the Revelations fair in Paris, Grand Palais (Sept. 2015)

Sébastien Carré -  Pour voir le dossier de presse du Prix de la Jeune Création Métiers d'Art et découvrir le travail des autres lauréats : http://pdf.lu/NqSB/Sébastien Carré -   Prix de la Jeune Création Métiers d’Art et découvrir le travail des autres lauréats

 Parmi les LES GALERIES D’ART :

La Galerie Elsa Vanier
Depuis son ouverture en 2003, la Galerie Elsa Vanier expose des pièces de joaillerie contemporaine, aux styles très différenciés, réalisées par des créateurs du monde entier reconnus ou à découvrir. Elle a pour mission de promouvoir la dimension culturelle de bijoux réalisés par des créateurs qui ont choisi des matières rares, précieuses ou fascinantes comme mode d’expression. En parallèle d’un groupe d’artistes exposés en permanence, elle accueille des créateurs pour des expositions temporaires.
À Révélations, la galerie réunira les univers très diversifiés de trois artistes :  Agathe Saint Girons, Claire Wolfstirn et Martin Spreng.

  Agathe St Girons au Salon REVELATIONS 2015Agathe St Girons

UNE NOUVELLE ACTION DE MÉCÉNAT VIA LA FONDATION ATELIERS D’ART DE FRANCE

Pour sa deuxième édition, Révélations s’entoure de multiples partenaires, notamment des mécènes tels que des fondations qui soutiennent le secteur des métiers d’art à travers des programmes de prix ou de bourses. Les stands parrainés offrent ainsi la possibilité à des créateurs d’accéder à de nouveaux marchés.
La Fondation d’entreprise Banque Populaire, créée en 1992 et engagée notamment dans les métiers d’art, présentera sur son stand cinq de ses lauréats. Deux fois par an depuis 2013, elle sélectionne des projets d’artisans d’art talentueux de moins de 40 ans et leur accorde une bourse d’accompagnement pour réaliser leur projet.
C’est à Révélations que les pièces de la plumassière Janaïna Milheiro (lauréate 2014), l’artiste verrier Mathilde Caylou (lauréate 2013), le trio de créateurs de luminaires Mydriaz (lauréats 2013), les créatrices de bijoux Anaïs Rheiner (lauréate 2013) et Marion Delarue (lauréate 2013) seront exposées sur un stand commun.

Salon RevelationsJanaïna Milheiro © Magali Berthon / Mydriaz Paris © Photoproevent / Anais Rheiner © Olivier Braive / Charlotte Kaufmann © Benjamin Girard / Mathilde Caylou © DR / Marion Delarue © DR / Zoë Montagu © DR

HEAR (Strasbourg FR)     - Marion Delarue "Cracheh"HEAR (Strasbourg FR) / Marion Delarue « Cracheh 1″ Collier-minerve, laque coréenne, chambre à air, or 24 carats, 2011

 

CONFERENCES :

Vendredi 11 septembre - 15h15 à 16h15 – Drouot Formation

La place des métiers d’art sur le marché de l’art

Drouot Formation conviera un représentant d’une maison de vente et un expert en arts décoratifs pour évoquer la place des métiers d’art sur le marché de l’art, l’évolution de l’image de ces métiers sur ce marché, leur potentiel et les perspectives de développement.

Avec, entre autres, Valentine Herrenschmidt, Florence Croisier, Claire Wolfstirn, Bénédikt Aïchelé, l’Ecole HEAD Genève, Yannick Mur …..
FLORENCE CROISIER - REVELATIONS 2015YM - List of exhibitors 2015 | Révélations -  www.yannickmur.fr
Florence CROISIER  -   Yannick MUR
 
 
Grand Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

 

 

 

21/06/2013

EXPO ‘Dans la LIGNE DE MIRE’ – Musée des Arts Deco, Paris (FR) – 19 Sept. 2013-2 Mars 2014

Parcours du Bijou «Circuit Bijoux» – Paris – à partir de SEPT. 2013

De septembre 2013 à mars 2014

bannière Circuits Bijoux

exposition "Dans la ligne de mire, scènes du bijou contemporain en France"

« Dans la ligne de mire, scènes du bijou contemporain en France »

"Dans la ligne de mire" aux Arts Décoratifs PARIS
(neckpiece Marion Delarue Creation grant from the CEAAC  for the production of Korean natural lacquer pieces)

vernissage le 19 septembre

L’exposition se présente comme un circuit dans les collections permanentes du musée. Soixante-dix bijoutiers et orfèvres-plasticiens sont invités à présenter leurs créations les plus récentes au regard des œuvres du Moyen-Age / Renaissance, XVIIe / XVIIIe siècle, XIXe Siècle, Art nouveau/ Art déco, Moderne et Contemporain, ainsi que dans la galerie d’actualité et dans la galerie des bijoux. Comment se renouvelle le rôle de la parure aujourd’hui ? C’est la recherche plastique, l’audace formelle, l’aspect spectaculaire, la justesse dans la façon « d’interroger » le corps contemporain et de pointer les nouveaux comportements sociaux qui primera dans cette exposition-parcours du bijou en France.

collier Geraldine Luttenbacher

Liste des créateurs invités dans le projet «Dans la ligne de mire» :

* Créateurs indépendants
Marianne AnselinBrune BoyerFrédéric BrahamChristophe BurgerMonika BruggerFaust CardinaliTaher ChemirikCathy Chotard — Cathy Coez — Florence CroisierMarion DelarueEric de Gésincourt — Marie-Aimée Grimaldi — Joanne GrimonprezSophie HanagarthElie Hirsch Buchwald — Marie Masson — Evelie MouilaGilles JonemannEmmanuel LacosteCatherine Le GalFlorence LehmannPatricia LemaireBenjamin LignelGéraldine LuttenbächerChristophe MarguierAude Medori —  Astrid Meyer — Julia MorogeJean-François PereñaGalatée PestreAgathe Saint-Girons — Annie Sibert — Maud Traon — Patrick Veillet — Laurence VerdierClaire WolfstirnNelly Zagury

 

* Installations spécifiques
Arik Levy — Gaelle Chotard — David Roux-Fouillet — Aoi Kotsuhiroi — Alexandre Keller — Elene Usdin
* Bijoux de couture et métiers de la parure
Maison Chanel (avec les contributions des ateliers Lesage, Desrues, Goossens, Guillet, Lemarié, Gouvernel) — Maison Lanvin — Erik HalleyAnnabelle d’Huart (avec la Manufacture nationale de Sèvres) — Aurélie Lanoiselée — Camille Lescure — Mouton Collet — Aude TahonNatalia Brilli
* Haute-bijouterie et haute-joaillerie
Maison Hermès (par Pierre Hardy) — Maison Boucheron (par Shaun Leane) — Victoire de Castellane pour Dior Joaillerie

  Bijou "de langue" en or fin d'Emmanuel Lacoste, clin d'œil au dicton "la parole est d'or".Emmanuel LacosteBijou « de langue » en or fin, clin d’œil au dicton « la parole est d’or »

gilles jonemann - collier en verre créé pour l'expo "dans la ligne de mire"
Gilles Jonemann – collier créé pour l’exposition - ampoules de verre taillées, ressorts, pièces de jouet

Pendentif "aîtres"  Cuivre  Brune Boyer  Membre fondateur D'un bijou à l'autre  Son travail sera exposé au Musée des Arts Décoratives du 20 Septembre 2013 au 2 Mars 2014Brune Boyer – Pendentif « aîtres »  Cuivre 

Patricia Lemaire POINT DE MIRE - 2004 objet de déambulation maillechort, laiton  modèle Miyuki Koshimizu - photo François Kraemer  Le travail de Patricia sera visible aux Circuits Bijoux au Musée des Arts Décoratifs pour EN LIGNE DE MIRE à Collection pour ANTI BIJOU à Talent pour UN BIJOU POUR MOI chez Elsa Vanier pour SURPRISE PARTYPatricia Lemaire –  » POINT DE MIRE » – 2004 objet de déambulation maillechort, laiton  – modèle Miyuki Koshimizu – photo François Kraemer 
Musée des Arts Deco - "Dans la ligne de mire" masques d' Erik Halley
masque d’Erik Halley
Natalia Brilli
Natalia Brilli – quand tout objet de désir se recouvre d’un cuir doux comme une peau de bébé ….

 L’exposition « Dans la ligne de mire » propose un panorama inédit de la création française actuelle dans le domaine du bijou. Déployées au sein des collections permanentes du musée des Arts décoratifs plus de 600 pièces vont témoigner du rôle de la parure aujourd’hui, Des recherches plastiques, de l’audace formelle, de la justesse dans la façon d’interroger le corps contemporain et de pointer les nouveaux comportements sociaux. 55 créateurs de bijoux contemporains indépendants, sont ainsi invites à présenter leurs œuvres les plus récentes dans une scénographie des designers anonymes ponctuée de photographies, de vidéos, de clips d’artistes, de documentaires, de défilés ou campagnes de communication publicitaires.
Il a semblé important de mettre à l’honneur aujourd’hui aux Arts Décoratifs une cinquantaine de talents, émergents ou confirmés, afin de mieux faire connaître les expérimentations, tant au niveau des matières que des formes, menées par ces bijoutiers et orfèvres-plasticiens. Ceux-ci cherchent à inclure le domaine du bijou dans le champ de l’art contemporain, comme une pratique conceptuelle à part entière. Cette volonté les amène à rompre avec les conventions du bijou classique. Formés dans des écoles d’art, ils nourrissent une réflexion personnelle et critique, où l’observation des mutations dans les codes sociaux, les questions de valeur, de statut social, de destination, de genre, d’intimité, va prendre le pas sur les impératifs purement commerciaux ou la simple notion d’accessoire.
Les bijoutiers contemporains sont ceux que le public connaît le moins bien, ces derniers produisant essentiellement des pièces uniques, réalisées entièrement à la main, exposées seulement dans quelques galeries spécialisées, dans des musées d’arts appliqués ou d’art contemporain, en l’absence d’un appareil critique adapté et d’une couverture médiatique efficace. Ces créateurs consacrent toute leur vie artistique au domaine du bijou… Ainsi, leur production se démarque de celle qu’on englobe habituellement sous la dénomination « bijoux d’artistes », ces termes concernant des sculpteurs ou peintres souvent de grand renom, ayant dessiné ponctuellement des bijoux. Il en est de même pour les bijoux de designer qui jamais ne creusent aussi intimement et sur le long terme un vocabulaire personnel autour des multiples références historiques et symboliques du bijou.
« Dans la ligne de mire » consacre également une large place à des créateurs liés au domaine du bijou de couture et de mode, activité fondamentale dans l’histoire des industries du luxe en France, qui constitue un creuset de créativité et d’innovation sans équivalent hors de France. Cet apport original de la création hexagonale dans le domaine élargi de la parure (accessoires, broderies…) est représenté tant par des ateliers semi-industriels de haute-technicité que par des artisans travaillant seuls, qui savent transmettre avec virtuosité des savoir-faire traditionnels rares, complétés par l’apport de nouvelles technologies, au service d’expérimentations incessantes.
Ces deux domaines, l’un délibérément conceptuel et l’autre conçu comme un art appliqué, sont habituellement assez distanciés, leurs acteurs ne se croisant que rarement dans les mêmes lieux d’expositions. « Dans la ligne de mire » est l’occasion de montrer que ces scènes parallèles convergent dans un même imaginaire de la métamorphose complète du corps, liées par un idéal de réinvention perpétuelle des approches techniques, mues par des défis esthétiques visant pareillement à émerveiller, intriguer, voire choquer… Dans tous les cas, c’est la diversité des matériaux pauvres ou riches, la signification symbolique et le parti pris spectaculaire des œuvres qui priment alors.
Enfin, trois maisons de haute bijouterie ou de haute joaillerie ont été sollicitées pour la qualité d’innovation et de renouvellement des codes traditionnels de la joaillerie qu’elles ont su engager, grâce à une collaboration avec des créateurs. La maison Boucheron, dans le cadre d’une contribution exceptionnelle, a rencontré l’anglais Shaun Leane. La maison Hermès développe quant à elle le concept de haute-bijouterie, imaginé par le designer Pierre Hardy. Enfin, chez Dior Joaillerie, avec le travail iconoclaste et fantaisiste de Victoire de Castellane.
« Dans la ligne de mire » a été conçue comme un parcours de créations originales, disséminées dans l’ensemble des salles du musée, placées dans les vitrines au sein des objets, du mobilier et des period-rooms qui constituent les différents départements chronologiques, du Moyen Age à la période contemporaine. Les bijoux entrent ainsi en résonance avec le vaste répertoire ornemental des arts décoratifs : ils seront regardés avec plus d’acuité que s’ils avaient été présentés dans une salle vide uniquement réservée à leur intention. Quelques projets, hors-norme au regard de leur taille ou de leurs matériaux non précieux, sont présentés hors vitrines. Ces installations surprennent le visiteur par un rapport d’échelle et d’espace inattendu dans ce domaine du bijou. Certaines salles sont réinvesties par des artistes associant habituellement le bijou à un scénario (image ou texte) avec des propositions spécifiques mêlant bijoux, vidéos ou photographies.
Pour compléter le parcours, un projet intitulé «Bijoux de parade / Bijoux de combat», déployé à la manière d’un tableau vivant, prend place dans la Galerie d’Actualité du département contemporain. On y retrouve certains artistes déjà présents dans d’autres endroits du parcours, avec des créations inspirées par l’armure, l’uniforme militaire ou le camouflage, imprégnées d’une certaine violence liée à l’affirmation d’un pouvoir. Elles abordent en outre l’actuelle vogue des modifications volontaires de la surface du corps, piercing, tatouage, scarification.
Enfin, plusieurs interventions du designer Arik Levy, inspiré de son précédent projet Crystal Palace pour Swarovski, en particulier de grandes sculptures-cages et des agrandissements photographiques évoquant la taille du diamant, jalonnent également ce parcours du bijou contemporain au sein du musée.

Shaun Leane (when working for Alexander McQueen)- tribal origins / hooped necklacesShaun Leane (when working for Alexander McQueen)- tribal origins / hooped necklaces

Évelie Mouila - pieces that explore the sensation of wearing jewellery. Made by Évelie Mouila, the installation combines making & visual communication. Through her practice Mouila found an unexpected solution to materialise the relation between body, jewellery & clothes. Coming from the idea that jewellery alone can be seen as clothing, she creates jewellery that dresses the body, becoming clothing, & clothing that dresses the body is jewellery.   www.eveliemouila.comÉvelie Mouila – pieces that explore the sensation of wearing jewellery.

 

Musée des Arts Décoratifs

107 rue de Rivoli , 75001 Paris
Tél : 01 44 55 57 50
Site : www.lesartsdecoratifs.fr

Le catalogue

« Dans la ligne de mire, scène du bijou contemporain en France »
Publié sous la direction de Frédéric Bodet, conservateur à la Cité de la Céramique à Sèvres. Spécialiste dans les domaines de la céramique, du bijou et de l’orfèvrerie, il a été commissaire de plusieurs expositions aux Arts Décoratifs et de nombreux projets dans le cadre de la Fondation Bernardeau et directeur artistique de la Nouvelle Biennale de Châteauroux en 2005 et commissaire associé de Céramique Fiction au musée des Beaux-Arts de Rouen en 2006. Il a entre autres dirigé le livre Circuit céramique (Les Arts Décoratifs, 2010) et contribué à l’ouvrage Céramiques XXe siècle (Les Arts Décoratifs, 2007)
Textes
- Michèle Heuzé, historienne du bijou, gemmologue, auteur de Dior joaillerie (2012)
- Karine Lacquemant, assistante de conservation aux Arts Décoratifs, département Moderne et Contemporain
- Benjamin Lignel, créateur de bijoux, designer, plasticien, critique
Editions Les Arts Décoratifs
192 pages, 150 illustrations
Prix : 39 €

03/09/2010

Salon ‘MAISON & OBJET’ – Paris – 3-7 Sept. 2010

Du 3 au 7 septembre, au  Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte

salon strictement réservé aux professionnels

http://www.lexpress.fr/medias/1090/558262_maison-et-objet-2010.jpg

 

Liste exposants « Bijoux » ici :
Aline Kokinopoulos (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand D58)
Anne Couteau  (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand D53)
Claire Marfisi  (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand E57)
Elie Hirsch (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand C2-D1)
Isabelle Azaïs  (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand E61)
Stéphane Landureau  (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand D12)
Laurence Oppermann (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand D18)
Sandrine Giraud  (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand E66)
Valentine Herrenschmidt  (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand E64)
Violaine Ulmer (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand D52)
Yannick MUR  (Craft, l’Espace métiers- Hall 4 – stand D16)

Salon 'MAISON & OBJET' - Paris - 3-7 Sept. 2010 dans Aline KOKINOPOULOS (FR) dans Anne COUTEAU (FR)
Violaine Ulmer bijoux de porcelaine

3_c-est-la-nuit_v2 dans Claire MARFISI (FR)
Valentine Herrenschmidt  et ses bijoux poèmes


home_0_00_1 dans Elie HIRSCH (FR)
Claire Marfisi bijoux en céramique- sautoir ‘boâ’

Boucles d'oreilles argent createur
Anne Couteau – boucles d’oreilles argent

http://www.eliehirsch.com/images/elie2.gif
Elie Hirsch – bijoux-sculptures

laurenceopp2 dans France (FR)laureopp3 dans Isabelle AZAIS (BE)
Laurence Oppermann - bagues

10_LaurenceOppermann dans Laurence OPPERMANN (FR)
Laurence Oppermann - broche

chips-retouche_modifie-2 dans PARIS
Stéphane Landureau Collier « Chips’n Chic », chips de dinette en plastique, argent, 2002 – de très belles choses, « classiques » ET …. de l’humour TERRIBLE ! ;-)

http://imworld.aufeminin.com/dossiers/D20090213/YMur-BraceletEbeneAg-185539_L.jpg
Yannick Mur - bracelet ébène et résille d’argent


 

picto_pdf dans Salon Téléchargez le plan général MAISON&OBJET 

plan_general_mo_s10 dans Stephane LANDUREAU (FR)

07/05/2010

EXPO ‘La Culture du Bijou de Barbara Prouvost’ – galerie Sparts, Paris (FR) – 24-31 mai 2010

Sélectionnés par Barbara Prouvost, experte es-pierres et bijoux, 8 créateurs exposent à la galerie Sparts à Paris.

bijoux-barbara-prouvost (collier by Oreria)(collier by Oreria (Rita Rinaldi e Marzia Poggi) )

bijoux-createur-exposition-baraba-prouvost (bracelet by Oreria)(bracelet by Oreria (Rita Rinaldi e Marzia Poggi) )

A découvrir, du 24 au 31 mai, les oeuvres de Elie Hirsch, Arik Levy, Selim Mouzzanar, de la créatrice de bijoux  Géraldine Luttenbacher, de Laurence Opperman, d’Oreria, ou de la créatrice des bijoux Umane : une centaine de pièces présentées au public et à la vente.
Bijoux parfois en exclusivité, puisque trois des créateurs ont créé une collection tout spécialement pour Barbara Prouvost.

EXPO 'La Culture du Bijou de Barbara Prouvost' - galerie Sparts, Paris (FR) - 24-31 mai 2010 dans Arik LEVY (IL/FR) laurenceopp
Laurence Oppermanbracelet

Arik Levy has launched a new jewelry collection, edited by Barbara Prouvost called Nature to Wear.Arik Levy – necklace ‘Nature to Wear’ collection
Elie 
HIRSCH
Elie 
HIRSCH

Galerie Sparts
41 , rue de Seine
75006 PARIS (FR)
Tél : 01 43 26 05 44
Fax : 01 40 51 73 62
spartsgallery@free.fr

culture du bijou_pdf

 

MODELSCULPT |
Valérie Salvo |
dochinoiu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françoise Fourteau-Labarthe
| Aidez les jeunes artistes
| Tableaux de Christian Maillot