BIJOU_CONTEMPORAIN

Bienvenue sur mon blog

01/11/2014

EXPO ‘la mort vous va si bien’ – Janus Gallery, Montreux (CH) – 1er Nov. 2014 – 15 janv. 2015

Janus Gallery - « la mort vous va si bien » 

 EXPO - Janus Gallery - Montreux (CH) 'la mort vous va si bien'

Mort et Bijou, deux compères qui marchent main dans la main depuis la nuit des temps. Memento mori, vanités, bijoux de deuil, bijoux funéraires de toute sorte et plus récemment crânes os et squelettes avec ou sans intention particulière derrière, ont toujours peuplé le monde de la parure.
Janus Gallery s’est demandé comment les bijoutiers contemporains interpréteraient ce thème, et plus particulièrement comment ils approcheraient l’idée séduisante et dérangeante de « la mort vous va si bien ».
Pour le découvrir, Janus Gallery a invité plus de 120 bijoutiers contemporains du monde entier à participer à un concours-exposition sur le thème « la mort vous va si bien »

Janus Gallery - "la mort vous va si bien" JANUS GALLERY Avenue Claude Nobs 2 CH - 1820 Montreux   +41 (0)21 963 18 84 www.janusgallery.ch

 21 artistes ont été au final retenus pour faire partie de cette exposition, et cette lourde tâche que de les choisir a été dévolue a un jury d’exception.Composé de 7 membres, et présidé par Mme Carole Guinard. Il se compose par ordre alphabétique de:
Mme Elizabeth Fischer, responsable Design Bijou et Accessoires, HEAD – Genève
• Mme Thérèsa Flury fondatrice du Club des Pies, un club dédié aux amateurs de bijoux,
• Mme Florence Grivel, historienne de l’art,
• Mme Carole Guinard, bijoutière contemporaine, scénographe au mudac, chargée de la collection de la confédération(collection de bijoux de la confédération helvétique), présidente du jury La Mort vous va si bien,
• M Vincent Lieber, conservateur du Musée Hstorique et des Porcelaines de Nyon,
• M Denis Pernet, curateur indépendant, directeur de La Nuit des Musées (Lausanne) et
• Mme Ilinca Vlad, galeriste chez Janus Gallery.
Nous nous réjouissons de vous faire découvrir cet univers étrange et fascinant dès le 1er novembre 2014.

artistes participants :   Sylvie GodelKatheryn Leopoldseder Sophie BoudubanMonica Wickström –  Aurélie Dellasanta  — Kiko GianoccaJessica Andersen –  Cathy ChotardEero LintusaariTiffany Rowe – Nils Schmalenbach  — Constanze Schreiber – Ambroise DegenèveFlorie DupontTuija HietanenSarrah KacemAude MedoriLucile BurnierMarianne AnselinDiana Dudek –  Emeline Fichot

  Katherine Leopoldseder - Fearfully and Wonderfully Made (Psalm 139) Lung Necklace, 2010 Cigarette filters, oxidized copper, Sterling silver, fresh water pearls, silk -Katherine Leopoldseder – Fearfully and Wonderfully Made (Psalm 139) Lung Necklace, 2010 Cigarette filters, oxidized copper, Sterling silver, fresh water pearls, silk 

  Tiffany Rowe - OFF WITH HER HEAD!  necklace  Vinyl, acrylic, ribbon.  For this statement necklace I was largely inspired by the notion of decapitation and blood  Tiffany Rowe - OFF WITH HER HEAD!  necklace  Vinyl, acrylic, ribbon.  For this statement necklace I was largely inspired by the notion of decapitation and blood

 Aurélie Dellasanta  - SKELETONS, work 2007-2009 - www.aureliedellasanta.comAurélie Dellasanta  – SKELETONS, work 2007-2009 

Sylvie Godel "Lots of bones" sculpture portable, bijou sculpture - porcelaine Sylvie Godel « Lots of bones » sculpture portable, bijou sculpture – porcelaine 

Bracelet n. t. 2007 9 x 8 x 4,5cm Fine silver, electroformed   behind me – dips eternity before me – immortality myself – the term between. poem by Emily Dickinson www.constanzeschreiber.comConstanze Schreiber – Bracelet n. t. 2007 9 x 8 x 4,5cm Fine silver, electroformed  
behind me
dips eternity
before me
immortality myself 
the term between.
poem by Emily Dickinson 

 Ambroise Degenève - MEMENTO MORI  bracelet feuilles d'or, plâtre, os, or jaune, 2014  Sous un certain angle, un simple cercle d’or, figure hautement symbolique. Le port de la pièce est nécessaire pour éprouver son lent processus d’usure. image d’une vie périssable.Ambroise Degenève – MEMENTO MORI  bracelet feuilles d’or, plâtre, os, or jaune, 2014  Sous un certain angle, un simple cercle d’or, figure hautement symbolique. Le port de la pièce est nécessaire pour éprouver son lent processus d’usure. image d’une vie périssable.

Janus Gallery : Marianne Anselin -   - « 28 janvier 2011 »  - bague -  Broche en feuille du Costa-Rica, résine, argent, or et inox ressort, 2011. 6 cm x 4 cm Arrêter le processus de dégradation naturel d’une feuille en la ramassant.Marianne Anselin «28 janvier 2011»  – bague en feuille du Costa-Rica, résine, argent,  2011. -  Arrêter le processus de dégradation naturel d’une feuille en la ramassant.

 Florie Dupont - THE REMAINS COLLECTION - Bague, argent plaqué or rose, cuir, silicone, perle, 2014Florie Dupont – THE REMAINS COLLECTION – Bague, argent plaqué or rose, cuir, silicone, perle, 2014
Fondée sur une étude délicate et sensuelle de la peau et des surfaces lors d’un stage au Musée d’Histoire Naturelle de Genève à l’atelier de taxidermie, THE REMAINS COLLECTION questionne la beauté de la mort à travers les notions de fonction, d’ornementation et de préciosité. Fondée sur une étude délicate et sensuelle de la peau et des surfaces lors d’un stage au Musée d’Histoire Naturelle de Genève à l’atelier de taxidermie, THE REMAINS COLLECTION questionne la beauté de la mort à travers les notions de fonction, d’ornementation et de préciosité.

  Sarrah Kacem (CH) QUE TOMBENT LES PAILLETTES Pièce unique - Sautoir fait de paillettes et de chaînes facettées en acier - Ecrin en bois – 2013 Dimensions (cm) – Sautoir 105 x 31 x 8 – Ecrin 90 x 18Sarrah Kacem (CH) QUE TOMBENT LES PAILLETTES Pièce unique – Sautoir fait de paillettes et de chaînes facettées en acier – Ecrin en bois – 2013 Dimensions (cm) – Sautoir 105 x 31 x 8 Ecrin 90 x 18
« La paillette évoque généralement une ambiance festive et gaie célébrant la joie de vivre. Lorsqu’elle a une durée de vie limitée tout comme le confetti, elle devient éphémère. Jetée dans l’air, sa trajectoire se termine en jonchant le sol. La paillette abandonnée se meurt et tombe dans l’oubli marquant ainsi la fin des festivités. Seul l’éclat lumineux de sa couleur persiste et chatoie. L’assemblage des paillettes permet de capter les reflets de couleur scintillante de cet instant. Mon défi a été de mettre en valeur et d’apporter de la profondeur à ce matériau souvent considéré comme léger et futile. Par la conception d’un sautoir imposant, je place la paillette au rang d’un élément de parure. »

 Sarrah Kacem - que tombent les paillettes - détail Sarrah Kacem (CH) QUE TOMBENT LES PAILLETTES – détail

 Aude Medori - LA MORT AUX DOIGTS bague poison (2009) argent, ressort acier, seringue, coton 43mm /57mm / 20mm ©photo : Claire PathéJanus Gallery : Aude Medori - LA MORT AUX DOIGTS bague poison (2009) argent, ressort acier, seringue, coton 43mm /57mm / 20mm ©photo : Claire Pathé

Aude Medori - LA MORT AUX DOIGTS bague poison (2009) argent, ressort acier, seringue, coton 43mm/57mm / 20mm ©photo : Claire Pathé
« J’ai réalisé La mort aux doigts en 2009, c’est une de mes pièces de diplôme. J’avais alors choisi de travailler sur le thème de la liberté et des limites qui la définissent, en prenant un axe philosophique. Pour ce faire, j’abordais des questions existentielles telles que : la conscience, le corps, l’espace, le temps, l’autre, les autres, en revisitant des bijoux historiques. Cette pièce correspond en l’occurrence à la question de la liberté face au temps, autrement dit : la question du suicide. Inspirée par la relecture du « Mythe de Sisyphe » de Camus et par les nombreux débats sur l’euthanasie qui avaient lieu en France à ce moment là, je revisitais la bague poison en une bague attelle, proche formellement d’un objet médical. Le geste victorieux (le V si symbolique de l’index et du majeur) permet au système sur ressort de libérer le fatal curare. A manipuler avec précaution… »

 Aude Medori - LA MORT AUX DOIGTS bague poison (2009) argent, ressort acier, seringue, coton 43mm /57mm / 20mm ©photo : Claire PathéAude Medori - LA MORT AUX DOIGTS bague poison (2009) argent, ressort acier, seringue, coton 43mm/57mm / 20mm ©photo : Claire Pathé

La Commune de Montreux et Janus Gallery ont le plaisir de vous annoncer le nom du premier vainqueur de ce concours. Il s’agit de Mme Lucile Burnier, jeune bijoutière contemporaine suisse (1989), issue de la HEAD, qui poursuit actuellement ses études à l’ECAL. Son oeuvre puissante NON CONSIGNÉ sort des sentiers battus, traitant non de la mort individuelle mais de celle collective, par le biais de la mort industrielle. Ses deux colliers, qui faisaient à l’origine partie de son travail de Bachelor, ont surpris les membres du jury par leur maturité, leur puissance leur beauté formelle et leur côté iconoclaste.

Janus Gallery : "la mort vous va si bien" - Lucile Burnier - "NON CONSIGNÉ" est une collection de bijoux sur la mort industrielle européenne - Matériaux : Verre de bouteille bière / vin Coton Porcelaine Bois Vinyl Packaging : Bois Lucile Burnier - « NON CONSIGNÉ » est une collection de bijoux sur la mort industrielle européenne – Matériaux : Verre de bouteille bière / vin Coton Porcelaine Bois Vinyl Packaging : Bois
« NON CONSIGNÉ est une collection de bijoux sur la mort industrielle européenne. Elle est un regard sur notre société qui semble impuissante et indifférente face à cette situation. Au début de mon travail de Bachelor, j’ai été marquée par les évènements qui se déroulaient sur le site sidérurgique de Florange en France. Les conséquences de la mondialisation économique font que l’Industrie européenne est en crise. Elle subit des fermetures, des délocalisations et semble être condamnée à disparaître malgré la ferveur de ses ouvriers qui se battent, corps et âme, pour la préserver. Elle laisse des régions en zone sinistrée, aux paysages industriels en friche et un savoir faire en péril.
J’ai commencé mes recherches par réaliser des illustrations en sérigraphie de ces paysages, à partir de photographies de hauts fourneaux de Berndt et Hilla Becher. J’ai ensuite joué avec les codes, les formes et les matériaux de l’industrie. Je me suis intéressée au rebut comme les bouteilles de bière, contenant en verre banal dont la beauté des formes indiffère. Je les ai coupées et réassemblées ce qui a créé une nouvelle esthétique. De même, par un changement de matériaux, des tuyaux en PVC deviennent précieux et séduisant en porcelaine. Au final, les différents éléments ont été assemblés entre eux par un travail sur les noeuds.
Ma collection, aux pièces imposantes, est un cri face à l’indifférence et l’impuissance. L’orange fluo symbolise cette menace. Les bijoux sont ensuite rangés dans des boîtes en bois inspirées des coffrets à vin, elles sont leurs cercueils.« 

Lucile Burnier - non consigné - Matériaux : Verre de bouteille bière / vin Coton Porcelaine Bois Vinyl Packaging : BoisLucile Burnier – non consigné – Matériaux : Verre de bouteille bière / vin Coton Porcelaine Bois Vinyl Packaging : Bois

A côté de cette oeuvre novatrice, deux autres pièces ont soulevé l’enthousiasme du jury, recevant ainsi une mention: il s’agit du collier VENEER du bijoutier contemporain suisse Kiko Gianocca (1974), et de linstallation NECKLACE OF TEARS de l’artiste contemporaine finlandaise Monica Wickström (1955). Fort différentes l’une de l’autre, ces deux oeuvres contemporaines d’une fragilité émouvantes, s’inscrivent tant dans le mouvement des vanités que dans celui des memento mori.

Kiko Gianocca - “Veneer” Neckpiece 2014 Wood veneer, balsa wood, brass, silverKiko Gianocca – “Veneer” Neckpiece 2014 Wood veneer, balsa wood, brass, silver
« “Veneer” is my latest body of work, it is a series of neckpieces. At first glance a wooden veneer has all the attributes that resemble something dead. It has been so manipulated by man that it is only the ghost of the tree that it once was. As soon I start to work with the veneer however, even just with a little water to give it elasticity, it moves and seems to return somehow to its past life. The pieces’ irregular shapes are also partly inspired by the inkblot images used in a Rorschach test, a method of psychological evaluation. Like in these inkblot images, in my neckpieces you can find references of butterflies, flowers and other elements, symbols that remind us that beauty don’t last and life is short.
Each piece is given a unique shape informed by the grain of the wood. In this way the thin layer of veneer references it’s three-dimensional past as solid wood. Like each of us, these works are made up of different elements, each with their own identity and uniqueness. The final works have a shadow-like presence, representative of something belonging within. I like to think that the neckpiece gives the material from which its made the opportunity, through its shape and moving parts, of a second life »

Monica Wickström - NECKLACE OF TEARS, 2014 installation, 24 g, 350 x 370 x 0,55 mm 24 used single doses of eedropsMonica Wickström – NECKLACE OF TEARS, 2014 installation, 24 g, 350 x 370 x 0,55 mm 24 used single doses of eyedrops

 

JANUS GALLERY
Avenue Claude Nobs 2
CH – 1820 Montreux
+41 (0)21 963 18 84
www.janusgallery.ch
info@janusgallery.com
téléphone : 0041 – 21 963 18 84

 

 

 

 

 

09/09/2013

EXPO ‘le syndrome de la glace à l’eau’ – galerie Goutte de terre « hors les murs » – 22 sept.-31 oct. 2013

le syndrome de la glace à l’eaugalerie Goutte de terre « hors les murs » par le collectif « oHé », from la « HEAD » de Genève :
'le syndrome de la glace à l'eau' galerie Goutte de terre "hors les murs" !
« Nous sommes onze créatrices issues de a HEAD de Genève et présentons des pièces sur un thème léger et insolite, qui se veut contagieux: Le syndrome de LA GLACE A L’EAU » – Manon Marbouty
« Le syndrome de la glace à l’eau »
« Plusieurs signes distinctifs déterminent l’exploration collective de ces onze jeunes orfèvres frappées par une curieuse toquade, le syndrome de la glace à l’eau. Cette fredaine, symptomatique des proverbiales crises du mois d’octobre, se manifeste comme un sursaut estival dans leur création. Les jeunes femmes se découvrent alors un appétit vorace pour la fraicheur balnéaire.
Vous les reconnaîtrez comme suit : Elle signe, hymne des parures gourmandes,
Dégoulinantes des fraîcheur, pop, psychédéliques, frondes de couleur, jeux des transparences à consommer sans modération…. »
"le syndrome de la glace à l'eau" par le collectif Hé !
'le syndrome de la glace à l'eau' galerie Goutte de terre - Giulia Frigerio bracelet
Julie Schmid  Vous prendrez bien une dernière dose d'été ? RENDEZ VOUS A PARIS EN SEPTEMBRE !
Julie Schmid
'le syndrome de la glace à l'eau' galerie Goutte de terre - ISABELLE HERTZEISEN
Isabelle Hertzeisen
'le syndrome de la glace à l'eau' galerie Goutte de terre - Manon Marbouty
Manon Marbouty
'le syndrome de la glace à l'eau' galerie Goutte de terre DOROTHEE LOUSTALOT
Dorothée  Loustalot
'le syndrome de la glace à l'eau' galerie Goutte de terre IRÈNE GONETIrène Gonet
 
Galerie Goutte de Terre
4 RUE BASFROI
75011 Paris -
M° Voltaire /Charonne
06 98 63 77 32
Ouvert du mardi au samedi,
de 13h à 19h
www.gouttedeterre.org

30/10/2011

et plonger la tête la première dans la HEAD …..

la HEAD ? la Haute Ecole d’Art & de design de Genève (Suisse), et plus particulièrement l’orientation design-bijou

EXPOSITION « PASSE-PASSE »  - la date de fin de cette exposition est largement dépassée (Exposition du 2 au 12 juillet 2008) mais je ne résiste pas à la tentation de la faire découvrir aux « retardataires » comme moi ! :-(
Le thème est passionnant, le(s) résultat(s) SUPERBE(s), et, surtout, ce qui me fascine, cette propension qu’ont les écoles étrangères (hors France s’entend) à COMMUNIQUER, INFORMER sur leurs élèves ………..
 UNE SÉLECTION DE TRAVAUX D’ÉTUDIANT(E)S DE L’ORIENTATION DESIGN BIJOU
Parallèlement à l’exposition «de main à main» au Mudac, l’orientation Design Bijou de la HEAD–Genève présente à Viceversa-L’Annexe une sélection de travaux d’étudiant(e)s réalisés lors des interventions des créateurs de bijou Sonia Morel et Dorothee Striffler ainsi que du designer Timo Kuechler.

Le collier et le mouvement ont été les thèmes proposés par Sonia Morel, créatrice de bijou Lausannoise, aux étudiant-e-s de première année durant son intervention au printemps 2008 à la HEAD – Genève. Le résultat, décliné en 11 parures, foisonne d’idées et démontre une richesse d’interprétation aussi bien d’un point de vue formel que conceptuel. L’ondulation d’une fine feuille de métal côtoie les traces d’un objet sur le corps ou la magie d’un bijou qu’on transforme d’un geste.

Cette exposition est également l’occasion de montrer des travaux résultant de l’intervention de Dorothee Striffler, bijoutière allemande formée à Pforzheim, qui a partagé son expérience d’un travail précieux et rigoureux autour de la chaîne. Éléments répétitifs par essence, qui nécessitent une parfaite maîtrise de l’assemblage et des proportions.

Timo Kuechler, responsable du design chez Niessing a initié des créations surprenantes en imposant le bois et la bague comme sujets de recherche. Les bijoux expérimentaux qui en découlent illustrent avec beaucoup d’humour la capacité des étudiant(e)s à innover.

L’exposition présente les travaux de  Fanny AgnierCaroline BarrasPaola BernasconiSandra BocquetCatherine ChevallayCharlotte CochetDaisy ConstantinAmbroise DegeneveEve DoylePia FarrugiaJulio GeiserIrène GonetAlla GuyPauline HeldSarrah KacemOya KozaciogluMuriel LaurentDorothée LoustalotManon MarboutyJulie SchmidLouise VurpasLaurie Zehnder

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L359xH240/barrascaroline_web-be525.jpg
Caroline Barras

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L160xH240/heldpauline_web-7a053.jpg http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L160xH240/doyleeve_web-870d2.jpg http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L160xH240/constantindaisy_web-45c46.jpg
Pauline Held       –            Eve Doyle      –            Daisy Constantin

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L359xH240/kacemsarrah_web-2c7c8.jpg
Sarrah Kacem

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L359xH240/degeneveambroise_web-bdfc9.jpg
Ambroise Degeneve

https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash2/27027_100740576628228_100000768571491_18802_4023379_n.jpg
Julie Schmid

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH368/2-5-a2b00.jpg

Fanny Agnier

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH356/1-20-3c2fc.jpg

Sandra Bocquet

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH782/4-3-6985e.jpg
Catherine Chevallay

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L439xH640/1-14-97bb4.jpg
Pia Farrugia

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH348/1-21-62c09.jpg
Laurie Zehnder

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH434/5-9-41519.jpg
Oya Kozacioglu

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH434/4-10-1ba4b.jpg
Paola Bernasconi

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH434/2-15-8f732.jpg
Julio Geiser

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH346/Pauline_Held_bachelor_2010-2-dfa4e.jpg
Pauline Held

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L400xH466/Dorothee_Loustalot_04_web-4fbbd.jpg
Dorothée Loustalot, diplômée 2009 en Design Bijou de la Head – Genève, remporte le Prix d’Excellence 2009 de la Fondation Hans Wilsdorf -
Ses collections Succession, Enchaînement et Spiro, développées pour son travail de diplôme et récompensées aujourd’hui par le Prix d’Excellence de la Fondation Hans Wilsdorf, reposent sur trois systèmes originaux de combinaison alliant métal et matières plastiques. Mêlant design industriel et bijouterie traditionnelle 

 

MODELSCULPT |
Valérie Salvo |
dochinoiu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françoise Fourteau-Labarthe
| Aidez les jeunes artistes
| Tableaux de Christian Maillot