BIJOU_CONTEMPORAIN

Bienvenue sur mon blog

14/04/2010

‘La MOLLLA con tre elle’ – bijoux de Tiziana Redavid

la mollla®: i gioielli a molla di Tiziana Redavid

« Gioielli la mollla® di Tiziana Redavid. ….. mollla con tre elle, perché l’idea è quella di riprodurre in lettere il movimento della molla. Il primo pezzo lanciato nel 1997 è stato il bracciale che ha dato vita al genere, fatto di 97 molle sottili in acciaio inossidabile. A differenza delle brutte imitazioni che sono venute dopo, la molla della designer è setosa e leggera tanto da non pizzicare il braccio e ad adattarsi alla sua forma. Ogni anno vengono aggiunti nuovi disegni, ma secondo me il primo modello rimane il più bello. Su questo principio si basano tutte le collezioni e i diversi modelli, dai bracciali agli anelli alle collane. »

La Mollla® avec trois L (s’écrit normalement avec 2 L et signifie « ressort ») pour illustrer par le mot la dynamique du ressort. Le premier modèle, lancé en 1997 (c’était le « top du top » à cette époque !) était fait de 97 ressorts très fins, qui, contrairement aux innombrables copies qui ont été faites par la suite, ne « pinçait » pas et s’adaptait à la forme du poignet.

L’histoire veut que Tiziana Redavid, en 1997, alors étudiante en architecture, visite l’usine de fabrication de ressorts d’un ami, à Turin. Le sol en est jonché, de ces ressorts. Elle les ramasse et les passe à son poignet… l’idée est née. Frappée par l’analogie avec les ornements africains, elle détourne cet élément industriel en bijou et dépose la marque La Mollla® avec trois L. Ce fut une déferlante !

La mollla.http://eolienne.online.fr/lamollla/media/1998/tiziana_sm.jpg

bracelet « 97″ – ligne « Tiziana » – 97 ressorts en acier inoxydable

« Il bracciale la mollla® è stato definito come il gioiello di fine secolo e nonostante il concept si ripeta da 10 anni trovo la definizione giusta. C’è qualcosa dell’epoca industriale trasbordata nel futuro (o quello che si immaginava una volta del periodo dopo il 2000, in realtà meno creativo della fine del millennio) nei pezzi della designer che proviene da una città di tradizione industriale, Torino. » (blog  comeunagazzaladra)

 On reconnaît facilement le "bracelet 97" imaginé par Tiziana Redavid pour la marque La Mollla, composé de 97  ressorts en acier inoxydable, clin d'oeil à son année de lancement. Tout d'abord commercialisé à Paris, il devient en quelques mois  un phénomène de mode à Londres, New York, Tokyo, Los Angeles et Moscou. Les magazines de mode lui attribueront à l'époque le titre de "bijou de cette fin de siècle".

Il a été défini comme le « bijou fin de siècle », le bijou d’une époque industrielle : Tiziana Redavid est originaire d’une ville de tradition industrielle, Turin, dans le nord de l’Italie

http://comeunagazzaladra.files.wordpress.com/2009/12/la_mollla.jpghttp://comeunagazzaladra.files.wordpress.com/2009/12/la_mollla_02.jpg
collection « Maxi one »                                               collection « chapelet »

Stainless steel springs and colorful resins are the materials used by Italian architect Tiziana Redavid for her La Mollla collection. La Mollla began with a visit to the factory of a friend who’s an industrial spring manufacturer. Tiziana grabbed some springs from the floor and began creating bracelets. (Molla is the word for « spring » in Italian — the third « l » is there to add a little extra spring.) Tiziana currently divides her time between Turin and Paris.

 La Mollladétail du collier

La Mollla - Collection "Misty"
La Mollla – Collection « Misty »

à shopper en ligne sur  http://eolienne.online.fr/lamollla/accueilmain.html
ou …. à la boutique en ligne du V&A (Victoria & Albert Museum) ( très CHIC ! ;-) )

 

MODELSCULPT |
Valérie Salvo |
dochinoiu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françoise Fourteau-Labarthe
| Aidez les jeunes artistes
| Tableaux de Christian Maillot