BIJOU_CONTEMPORAIN

Bienvenue sur mon blog

07/03/2010

Les Formations de la Bijouterie-Joaillerie en FRANCE

A chaque métier, sa formation. Il existe, en France et à l’étranger, de nombreuses écoles formant aux divers métiers de la Bijouterie Joaillerie.

bijoutier à son établi

Selon l’apprentissage que l’on recherche, la spécialité et l’approche artistique, mieux vaut être bien renseigné; car les écoles ont chacune leurs critères de formation.

Sur Paris par exemple, on compte 4 grandes écoles proposant des formations en bijouterie joaillerie:

les-mains-du-bijoutier-au-travail

L’école Boulle – Nicolas Flamel
Située près de Nation, au numéro 9 de la rue Pierre Bourdan, cette grande école dont la réputation n’est plus à faire est affiliée depuis peu avec le lycée professionnel de la Bijouterie Joaillerie Nicolas Flamel.
Les formations proposées vont du CAP art du bijou et du Joyau, au DMA, équivalent à Bac+2; plus précisément:

CAP Art du Bijou et du Joyau
Formation Complémentaire en Polissage
Mention Complémentaire en Joaillerie
BMA Art du Bijou et du Joyau
DMA Art du Bijou et du Joyau

L’école De la Rue du Louvre ou BJO Formation
Très cotée également, cette école respecte l’apprentissage traditionnel des joailliers d’hier et d’aujourd’hui. Elle propose une vaste gamme de formations, pour tous les métiers de la joaillerie, et s’adapte aux contraintes de chacun avec des formations en alternances, ou continue, dès la 3ème jusqu’aux formations adultes.

On peut donc passer les diplômes suivants:
CAP Art du Bijou et du Joyau
CAP Sertissage en Haute Joaillerie
CAP Bijoutier option polissage
CAP de Lapidaire
CAP des métiers de la Gravure
CAP Orfèvre
Mention Complémentaire en Joaillerie
BMA Art du Bijou et du Joyau
Stages en formation professionnelle continue

outils_de_joaillier

L’AFEDAP
Ecole privée du 19 ème arrondissement, elle forme surtout à l’approche artistique du métier. Gouachés, recherches créatives, modelage, tant de matière qui développent la créativité essentielle à ce métier. On y suit également des cours de fabrication en cire et métal.

Elle forme en 2 ans au CAP art du bijou et du joyau.
Elle propose aussi des diplômes spécifiques à l’établissement: ceux de fabrication métaux précieux; bureau d’étude (design) et bijou contemporain.

L’institut Cartier
Plus particulier, cet établissement, propose, avec seulement 10 places une formation en alternance en 20 mois au sein même de leur prestigieuse enseigne. Les diplômes sont spécifiques à l’institut, et celui-ci ne s’intègre qu’après obtention du BMA art du bijou ou du CAP avec expérience professionnelle.

enquete_bijoux

Ces écoles sont celles qui proposent le plus vaste choix de formations aux métiers de la Bijouterie Joaillerie, mais il en existe d’autres, en province par exemple, dans des lycées professionnels :

Par exemple, l’Ecole de Saumur, le lycée professionnel Jean Guéhenno de Saint-Amand Montrond, le lycée professionnel de la SEPR, à Lyon, le centre de formation à la bijouterie joaillerie Armelle, à Montpellier, l‘Ecole Tane, à Ploërmel,  etc….

(informations données par le site de « made in joaillerie.fr« )

bijoutier

 

Pour plus d’informations sur les

-FORMATIONS en FRANCE : consulter la base de données de la SEMA / INMA :
SEMA INMA , Centre de ressources des métiers d’art,
Viaduc des Arts, 23, avenue Daumesnil, 75012 Paris.
Tél. : 01 55 78 85 85.
info@inma-france.org

http://www.institut-metiersdart.org/

Schéma des formations aux métiers d’art (fichier pdf à décharger)

France - Formation aux métiers d'art (cf site INMA : info@inma-france.org  http://www.institut-metiersdart.org/    Schéma des formations aux métiers d’art

Lexique des diplômes et formations

Financer sa formation

 

-FORMATIONS en EUROPE : consulter le site MOVEart 
(http://www.moveart.org/fr/accueil.html)

MOVEART - http://www.moveart.org/fr/accueil.html :  Réalisé avec le soutien financier de la Commission européenne dans le cadre du programme Leonardo moveart.org est le résultat d'un projet pilote européen SMART.  Site multilingue (Anglais, Français, Italien et Portugais), facilite la recherche d'opportunités de mobilité à des fins de formation et d'insertion professionnelle dans les métiers d'art.  La base de données sur les organismes de formations en Europe concerne 160 métiers

Dans l’univers de la joaillerie, les domaines d’application sont nombreux et variés.
Pour faire de votre croquis un bijou unique, une palette de talents s’activent, avec pour même passion, cet univers du précieux.

On retrouve donc, l’éventail de métiers suivants:

Le négociant en perles et pierres précieuses

Toujours à l’écoute du client, le négociant parcours le monde à la recherche de la pierre qui nous correspond. Il sait alors reconnaître les qualités qui font les valeurs de chaque pierres, et qui nous rendront toujours notre âme d’enfant devant tant d’émerveillement!

Le Bijoutier – Joaillier

Nous y sommes. Le bijoutier joaillier est le principal maître-d’oeuvre du bijou.
De la maquette à la finition, de la bague au collier, chaque pièce prend vie entre les mains de cet artiste. Après avoir réalisé avec le client le dessin de ses rêves, le bijoutier passe à la fabrication, et le bijou prend forme sous ses doigts de fées.

Le Sertisseur

Sous la demande du Joaillier, le sertisseur donne lumière au bijou. Après avoir étudié le type de sertissage le plus adapté à la forme et l’utilité du bijou, (serti grains, clos, à clous, à griffes) le sertisseur met en place les pierres, et fait entrer lumières et couleurs sur la pièce de joaillerie.

La Polisseuse

Oui, Polisseuse, car dans ce métier, on y trouve principalement des femmes (tout comme en sertissage, il existe très peu de femmes).
Cette magicienne de l’éclat, permet au bijou de s’offrir une finalité. Il est alors poli, miroir ou brossé, et naît une seconde fois en nous offrant tout son éclat. Plus une trace d’outil, plus aucun signe d’intervention humaine, le métal lui-même agit et resplendi.
La polisseuse s’occupe également des bains de rhodiage, effectué sur les bijoux (notamment pour les pièces en or gris afin de leur donner un éclat blanc et net).

Le Graveur

Il n’est pas exclusivement ouvrier en bijouterie, mais également en horlogerie, orfèvrerie, ou en gravure héraldiste.
Le graveur orne nos bijoux, de blasons, de mots doux, ou bien encore réalise des médailles en taille directe dans des matrices.
Il travaille souvent à son compte, et dans de très petites unités.
Pour vos alliances, vous savez maintenant qui aller voir!

(sur le site de la SEMA INMA vous pouvez consulter l’Annuaire Officiel des Métiers d’Art)

20/02/2010

Projet Européen «Quand la pierre brute devient bijou !» 2009

Cet article pour exprimer toute mon admiration -et mon encouragement!- à ces jeunes et à leurs créations qui sont « notre futur » ! :-)

EXPO - Bijoux Européens - afficheEXPO - bijoux europeen affiche 3EXPO - bijoux europeen affiche 4 - bijoux de marbre

Le projet « Quand la pierre brute devient bijou ! » est soutenu par l’Union Européenne, à travers le programme Comenius. 8 écoles de bijouterie en Europe sont partenaires de ce projet pour engager leurs lycéens à un travail européen de prospection de minéraux ou matériaux bruts, de création de bijoux à partir de ces éléments, de rédaction de chroniques dans le journal lycéen Le Mur et sur les sites web. Une exposition collective itinérante présente chaque année les recherches et les créations de ce projet.

L’exposition est itinérante à travers l’Europe, et la première présentation a lieu au musée de la Cité de l’Or de Saint-Amand Montrond. Les pièces seront ensuite exposées en Belgique (Namur et Anvers, Février 2009), au Portugal (Porto, mars 2009), en Slovaquie (Kremnica, avril 2009), en Lettonie (Liepaja, mai 2009) et en Grèce (Thessalonique, juin 2009).

Pour la création de ces bijoux, les lycéens de chaque école ont prospecté des matériaux bruts dans leur propre pays : 
Les lycéens français ont travaillé sur des silex prospectés lors d’une expédition minéralogique en canoë sur des îles au bord de la Loire.
Les lycéens belges d’Anvers ont travaillé sur des diamants bruts, et ceux de Namur sont allés dans une mine de marbre noir à Mazy en Wallonie.
Les lycéens du Portugal ont travaillé sur l’ardoise prospectée dans la Serra de Valongo,
ceux d’Italie dans les carrières d’ardoise de Gênes.
Les lycéens de Lettonie ont ramassé des morceaux d’ambre sur les plages de la mer baltique,
ceux de Slovaquie ont travaillé sur des quartz recherchés dans leur région de Kremnica.
Les lycéens grecs de Thessalonique ont prospecté des morceaux de marbre blanc sur les sites de Kavala et Thassos.

8 écoles partenaires du projet en Europe :

Belgique
* SIHA – Stedelijk Instituut voor Handel en Ambachten  -  Anvers

* IATA – Institut des Arts, Techniques et Artisanats  -  Namur
France
* Lycée professionnel Jean Guéhenno  -  St-Amand Montrond

Italie
* Istituto Benvenuto Cellini   - Valenza

Portugal
*Escola Secundaria Soares dos Reis  -  Porto

Grèce
* Mokume Institute  -  Thessalonique

Lettonie
* Liepajas Lietiskas Makslas Koledza  -  Liépaja

Slovaquie
* Škola Uzitkoveho Výtvarnictva  -  Kremnica

** pour les ECOLES en EUROPE, consulter le site  http://www.moveart.org/ **

oeuvres présentées sur  :  http://www.le-mur.fr/bijoux_europeens/2009/expo2009.html

Belgique - namur - IATA - Institut des Arts, Techniques & Artisanat - Charlotte Clavie  Lycée Guéhenno  St Amand Montrond - Jean Madeline GRECE - MOKUME Institute - Thessalonique- Vagia Kefalogianni

Belgique – Namur – IATA Institut des Arts, Techniques & Artisanat – Charlotte Clavie – collier
France – St Amand Montrond  – Lycée Guéhenno  – Jean Madeline - bague (?)
Grèce  - Thessalonique – MOKUME Institute – Vagia Kefalogianni – pendentif

 lettonie - Liepajas Lietiskas Makslas Koledza - (ambre) - Katrina BitereEXPO - bijoux europeen- lettonie - Liepajas Lietiskas Makslas Koledza - (ambre) - Kristaps Biters lettonie - Liepajas Lietiskas Makslas Koledza - (ambre) - Marta Balode

Lettonie -Liépaja -  Liepajas Lietiskas Makslas Koledza – Katrina Bitere (bague – ambre)
Lettonie -Liépaja -  Liepajas Lietiskas Makslas Koledza – Kristaps Biters (bague – ambre)
Lettonie -Liépaja -  Liepajas Lietiskas Makslas Koledza – Marta Balode (collier – ambre)

 slovaquie - Škola Uzitkoveho Výtvarnictva - Alica Mlynarcikovà ITALIE - Istituto Benvenuto Cellini - Valenza - Alexandru Fatu Bogdan PORTO - Escola Secundaria Soares dos Reis - Sara Sousa

Slovaquie – Kremnica – Škola Uzitkoveho Výtvarnictva – Alica Mlynarcikovà – bague
Italie - Valenza -Istituto Benvenuto Cellini -  Alexandru Fatu Bogdan - collier
Portugal – Porto – Escola Secundaria Soares dos Reis – Sara Sousa - bracelet

 

MODELSCULPT |
Valérie Salvo |
dochinoiu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françoise Fourteau-Labarthe
| Aidez les jeunes artistes
| Tableaux de Christian Maillot