BIJOU_CONTEMPORAIN

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Recherche : bijoux chaine vélo

13/03/2015

EXPO ‘Territoires de l’Innovation’ – INMA, Paris (FR) – 10 Mars-31 Aout 2015

Territoires de l’Innovation, galerie de l’Institut National des Métiers d’Art  (Viaduc des Arts, 23 av. Daumesnil 75012 Paris)

 "Territoires de l'Innovation", 10/03 - 31/08/2015,

A l’occasion des

Journées Européennes des Métiers d’Art  (27-28 et 29 Mars) :

Métiers d’art et innovation vous semblent a priori incompatibles? Venez découvrir les dernières créations des artisans d’art au sein de la galerie de l’INMA ! L’exposition Territoires de l’Innovation présente cette capacité qu’ont les métiers d’art à se renouveler. Les professionnels détournent les matières comme Sébastien Carré et ses bijoux en pellicule photographique ou encore le bois gonflable et retro-éclairé des ébénistes d’ARCA. Quant à Luce Couillet, elle repousse les limites de la création textile en imaginant un tissage de bois. Penser différemment les espaces avec l’Ecritoire Plug-In de Pierre Mandile, mi-paravent mi-écritoire.
S’adapter aux avancées technologiques, c’est aussi les utiliser pour mettre au point de nouveaux procédés comme Célia Pascaud qui s’aide de Google Earth pour reproduire à l’échelle une chaine de montagne en verre.
Faire la liaison entre innovation et patrimoine, c’est cette caractéristique que met lumière l’exposition Territoires de l’Innovation. Présenter des artisans qui réinventent les métiers d’art comme Lucas de Staël et ses montures de lunettes en acier, pierre et cuir. Sa dernière création : Vivarium, une monture en peau d’iguane.
Repousser les limites et les capacités des objets du quotidien comme Renaud Gruss et le Coruss. Cette fibre synthétique remplace le crin de cheval classique que l’on retrouve sur les archets sans ses inconvénients. Le vélo Alérion combine parfaitement cette double nature, sculpture fonctionnelle, il prend des allures d’aigle sous les doigts du Meilleur Ouvrier de France en sculpture sur bois, Charles Boulnois et de Keim Éditions.
Pas moins d’une quinzaine de pièces venues de toute la France seront exposées à la galerie de l’INMA, et ce, jusque fin août.

Sébastien Carré - bracelet Le Réveil de Dunn © Milo Lee PhotographySébastien Carré – bracelet  »Le Reveil de Dunn » © Milo Lee Photography

« Les bijoux de Sébastien Carré racontent une histoire, celle de la poésie du corps. Un récit parfois douloureux mais cathartique. En s’inspirant des étapes de l’acceptation de la maladie (qui sont similaires à celles du Deuil décrites par Elisabeth Kübler Ross),  « Inflammation Noire » représente la 4ème  phase, celle de la dépression. Chaque élément de cette création est porteur de symbole, le matériau principal utilisé est de la pellicule de film qui provient du cinéma où le jeune bijoutier se rendait étant enfant. Le film employé (« Le goût des Autres » – d’Agnès Jaoui) permet d’évoquer le problème de communication avec l’entourage.

La pellicule de film c’est le souvenir, ou comment fixer l’instant, se remémorer. Inflammation Noire est la représentation de ce souvenir d’avant la maladie. En voulant jouer sur l’ambivalence, Sébastien Carré a imaginé un collier à plusieurs facettes. D’un côté il peut être doux et hypnotisant, de l’autre piquant et douloureux comme peuvent l’être les souvenirs. L’idée étant de créer un poids sur les épaules par un objet qui au contraire serait très léger.
Le « Le Reveil de Dunn » est un bracelet qui fait également la part belle aux symboles. A l’heure de la virtualité, Sébastien Carré nous entraine dans un monde sensoriel. Afin de réveiller notre corporalité, il pousse le spectateur à se confronter également à des sensations désagréables, gênantes. Mais ce ne sont que des sensations transitoires. Le jeune bijoutier nous apprend à apprécier les choses qui nous entourent grâce au Réveil de DUNN. Une fois enfilé et que la sensation désagréable s’est évaporée, le bracelet se fait doux et agréable, comme une deuxième peau.« 

Sebastien Carré 'Inflammation noire', 2014 - pellicule de film, coton, laine & perlesSebastien Carré ‘Inflammation noire’, 2014 – pellicule de film, coton, laine & perles

 

galerie de l’Institut National des Métiers d’Art (INMA)
Viaduc des Arts
23 av. Daumesnil
75012 Paris
ouvert de 11h à 19h
horaires d’ouverture le reste du temps (en dehors des journées Européennes des métiers d’art) du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h.

http://www.institut-metiersdart.org/

tel 01 55 78 85 85

21/06/2013

EXPO ‘Dans la LIGNE DE MIRE’ – Musée des Arts Deco, Paris (FR) – 19 Sept. 2013-2 Mars 2014

Parcours du Bijou «Circuit Bijoux» – Paris – à partir de SEPT. 2013

De septembre 2013 à mars 2014

bannière Circuits Bijoux

exposition "Dans la ligne de mire, scènes du bijou contemporain en France"

« Dans la ligne de mire, scènes du bijou contemporain en France »

"Dans la ligne de mire" aux Arts Décoratifs PARIS
(neckpiece Marion Delarue Creation grant from the CEAAC  for the production of Korean natural lacquer pieces)

vernissage le 19 septembre

L’exposition se présente comme un circuit dans les collections permanentes du musée. Soixante-dix bijoutiers et orfèvres-plasticiens sont invités à présenter leurs créations les plus récentes au regard des œuvres du Moyen-Age / Renaissance, XVIIe / XVIIIe siècle, XIXe Siècle, Art nouveau/ Art déco, Moderne et Contemporain, ainsi que dans la galerie d’actualité et dans la galerie des bijoux. Comment se renouvelle le rôle de la parure aujourd’hui ? C’est la recherche plastique, l’audace formelle, l’aspect spectaculaire, la justesse dans la façon « d’interroger » le corps contemporain et de pointer les nouveaux comportements sociaux qui primera dans cette exposition-parcours du bijou en France.

collier Geraldine Luttenbacher

Liste des créateurs invités dans le projet «Dans la ligne de mire» :

* Créateurs indépendants
Marianne AnselinBrune BoyerFrédéric BrahamChristophe BurgerMonika BruggerFaust CardinaliTaher ChemirikCathy Chotard — Cathy Coez — Florence CroisierMarion DelarueEric de Gésincourt — Marie-Aimée Grimaldi — Joanne GrimonprezSophie HanagarthElie Hirsch Buchwald — Marie Masson — Evelie MouilaGilles JonemannEmmanuel LacosteCatherine Le GalFlorence LehmannPatricia LemaireBenjamin LignelGéraldine LuttenbächerChristophe MarguierAude Medori —  Astrid Meyer — Julia MorogeJean-François PereñaGalatée PestreAgathe Saint-Girons — Annie Sibert — Maud Traon — Patrick Veillet — Laurence VerdierClaire WolfstirnNelly Zagury

 

* Installations spécifiques
Arik Levy — Gaelle Chotard — David Roux-Fouillet — Aoi Kotsuhiroi — Alexandre Keller — Elene Usdin
* Bijoux de couture et métiers de la parure
Maison Chanel (avec les contributions des ateliers Lesage, Desrues, Goossens, Guillet, Lemarié, Gouvernel) — Maison Lanvin — Erik HalleyAnnabelle d’Huart (avec la Manufacture nationale de Sèvres) — Aurélie Lanoiselée — Camille Lescure — Mouton Collet — Aude TahonNatalia Brilli
* Haute-bijouterie et haute-joaillerie
Maison Hermès (par Pierre Hardy) — Maison Boucheron (par Shaun Leane) — Victoire de Castellane pour Dior Joaillerie

  Bijou "de langue" en or fin d'Emmanuel Lacoste, clin d'œil au dicton "la parole est d'or".Emmanuel LacosteBijou « de langue » en or fin, clin d’œil au dicton « la parole est d’or »

gilles jonemann - collier en verre créé pour l'expo "dans la ligne de mire"
Gilles Jonemann – collier créé pour l’exposition - ampoules de verre taillées, ressorts, pièces de jouet

Pendentif "aîtres"  Cuivre  Brune Boyer  Membre fondateur D'un bijou à l'autre  Son travail sera exposé au Musée des Arts Décoratives du 20 Septembre 2013 au 2 Mars 2014Brune Boyer – Pendentif « aîtres »  Cuivre 

Patricia Lemaire POINT DE MIRE - 2004 objet de déambulation maillechort, laiton  modèle Miyuki Koshimizu - photo François Kraemer  Le travail de Patricia sera visible aux Circuits Bijoux au Musée des Arts Décoratifs pour EN LIGNE DE MIRE à Collection pour ANTI BIJOU à Talent pour UN BIJOU POUR MOI chez Elsa Vanier pour SURPRISE PARTYPatricia Lemaire –  » POINT DE MIRE » – 2004 objet de déambulation maillechort, laiton  – modèle Miyuki Koshimizu – photo François Kraemer 
Musée des Arts Deco - "Dans la ligne de mire" masques d' Erik Halley
masque d’Erik Halley
Natalia Brilli
Natalia Brilli – quand tout objet de désir se recouvre d’un cuir doux comme une peau de bébé ….

 L’exposition « Dans la ligne de mire » propose un panorama inédit de la création française actuelle dans le domaine du bijou. Déployées au sein des collections permanentes du musée des Arts décoratifs plus de 600 pièces vont témoigner du rôle de la parure aujourd’hui, Des recherches plastiques, de l’audace formelle, de la justesse dans la façon d’interroger le corps contemporain et de pointer les nouveaux comportements sociaux. 55 créateurs de bijoux contemporains indépendants, sont ainsi invites à présenter leurs œuvres les plus récentes dans une scénographie des designers anonymes ponctuée de photographies, de vidéos, de clips d’artistes, de documentaires, de défilés ou campagnes de communication publicitaires.
Il a semblé important de mettre à l’honneur aujourd’hui aux Arts Décoratifs une cinquantaine de talents, émergents ou confirmés, afin de mieux faire connaître les expérimentations, tant au niveau des matières que des formes, menées par ces bijoutiers et orfèvres-plasticiens. Ceux-ci cherchent à inclure le domaine du bijou dans le champ de l’art contemporain, comme une pratique conceptuelle à part entière. Cette volonté les amène à rompre avec les conventions du bijou classique. Formés dans des écoles d’art, ils nourrissent une réflexion personnelle et critique, où l’observation des mutations dans les codes sociaux, les questions de valeur, de statut social, de destination, de genre, d’intimité, va prendre le pas sur les impératifs purement commerciaux ou la simple notion d’accessoire.
Les bijoutiers contemporains sont ceux que le public connaît le moins bien, ces derniers produisant essentiellement des pièces uniques, réalisées entièrement à la main, exposées seulement dans quelques galeries spécialisées, dans des musées d’arts appliqués ou d’art contemporain, en l’absence d’un appareil critique adapté et d’une couverture médiatique efficace. Ces créateurs consacrent toute leur vie artistique au domaine du bijou… Ainsi, leur production se démarque de celle qu’on englobe habituellement sous la dénomination « bijoux d’artistes », ces termes concernant des sculpteurs ou peintres souvent de grand renom, ayant dessiné ponctuellement des bijoux. Il en est de même pour les bijoux de designer qui jamais ne creusent aussi intimement et sur le long terme un vocabulaire personnel autour des multiples références historiques et symboliques du bijou.
« Dans la ligne de mire » consacre également une large place à des créateurs liés au domaine du bijou de couture et de mode, activité fondamentale dans l’histoire des industries du luxe en France, qui constitue un creuset de créativité et d’innovation sans équivalent hors de France. Cet apport original de la création hexagonale dans le domaine élargi de la parure (accessoires, broderies…) est représenté tant par des ateliers semi-industriels de haute-technicité que par des artisans travaillant seuls, qui savent transmettre avec virtuosité des savoir-faire traditionnels rares, complétés par l’apport de nouvelles technologies, au service d’expérimentations incessantes.
Ces deux domaines, l’un délibérément conceptuel et l’autre conçu comme un art appliqué, sont habituellement assez distanciés, leurs acteurs ne se croisant que rarement dans les mêmes lieux d’expositions. « Dans la ligne de mire » est l’occasion de montrer que ces scènes parallèles convergent dans un même imaginaire de la métamorphose complète du corps, liées par un idéal de réinvention perpétuelle des approches techniques, mues par des défis esthétiques visant pareillement à émerveiller, intriguer, voire choquer… Dans tous les cas, c’est la diversité des matériaux pauvres ou riches, la signification symbolique et le parti pris spectaculaire des œuvres qui priment alors.
Enfin, trois maisons de haute bijouterie ou de haute joaillerie ont été sollicitées pour la qualité d’innovation et de renouvellement des codes traditionnels de la joaillerie qu’elles ont su engager, grâce à une collaboration avec des créateurs. La maison Boucheron, dans le cadre d’une contribution exceptionnelle, a rencontré l’anglais Shaun Leane. La maison Hermès développe quant à elle le concept de haute-bijouterie, imaginé par le designer Pierre Hardy. Enfin, chez Dior Joaillerie, avec le travail iconoclaste et fantaisiste de Victoire de Castellane.
« Dans la ligne de mire » a été conçue comme un parcours de créations originales, disséminées dans l’ensemble des salles du musée, placées dans les vitrines au sein des objets, du mobilier et des period-rooms qui constituent les différents départements chronologiques, du Moyen Age à la période contemporaine. Les bijoux entrent ainsi en résonance avec le vaste répertoire ornemental des arts décoratifs : ils seront regardés avec plus d’acuité que s’ils avaient été présentés dans une salle vide uniquement réservée à leur intention. Quelques projets, hors-norme au regard de leur taille ou de leurs matériaux non précieux, sont présentés hors vitrines. Ces installations surprennent le visiteur par un rapport d’échelle et d’espace inattendu dans ce domaine du bijou. Certaines salles sont réinvesties par des artistes associant habituellement le bijou à un scénario (image ou texte) avec des propositions spécifiques mêlant bijoux, vidéos ou photographies.
Pour compléter le parcours, un projet intitulé «Bijoux de parade / Bijoux de combat», déployé à la manière d’un tableau vivant, prend place dans la Galerie d’Actualité du département contemporain. On y retrouve certains artistes déjà présents dans d’autres endroits du parcours, avec des créations inspirées par l’armure, l’uniforme militaire ou le camouflage, imprégnées d’une certaine violence liée à l’affirmation d’un pouvoir. Elles abordent en outre l’actuelle vogue des modifications volontaires de la surface du corps, piercing, tatouage, scarification.
Enfin, plusieurs interventions du designer Arik Levy, inspiré de son précédent projet Crystal Palace pour Swarovski, en particulier de grandes sculptures-cages et des agrandissements photographiques évoquant la taille du diamant, jalonnent également ce parcours du bijou contemporain au sein du musée.

Shaun Leane (when working for Alexander McQueen)- tribal origins / hooped necklacesShaun Leane (when working for Alexander McQueen)- tribal origins / hooped necklaces

Évelie Mouila - pieces that explore the sensation of wearing jewellery. Made by Évelie Mouila, the installation combines making & visual communication. Through her practice Mouila found an unexpected solution to materialise the relation between body, jewellery & clothes. Coming from the idea that jewellery alone can be seen as clothing, she creates jewellery that dresses the body, becoming clothing, & clothing that dresses the body is jewellery.   www.eveliemouila.comÉvelie Mouila – pieces that explore the sensation of wearing jewellery.

 

Musée des Arts Décoratifs

107 rue de Rivoli , 75001 Paris
Tél : 01 44 55 57 50
Site : www.lesartsdecoratifs.fr

Le catalogue

« Dans la ligne de mire, scène du bijou contemporain en France »
Publié sous la direction de Frédéric Bodet, conservateur à la Cité de la Céramique à Sèvres. Spécialiste dans les domaines de la céramique, du bijou et de l’orfèvrerie, il a été commissaire de plusieurs expositions aux Arts Décoratifs et de nombreux projets dans le cadre de la Fondation Bernardeau et directeur artistique de la Nouvelle Biennale de Châteauroux en 2005 et commissaire associé de Céramique Fiction au musée des Beaux-Arts de Rouen en 2006. Il a entre autres dirigé le livre Circuit céramique (Les Arts Décoratifs, 2010) et contribué à l’ouvrage Céramiques XXe siècle (Les Arts Décoratifs, 2007)
Textes
- Michèle Heuzé, historienne du bijou, gemmologue, auteur de Dior joaillerie (2012)
- Karine Lacquemant, assistante de conservation aux Arts Décoratifs, département Moderne et Contemporain
- Benjamin Lignel, créateur de bijoux, designer, plasticien, critique
Editions Les Arts Décoratifs
192 pages, 150 illustrations
Prix : 39 €

30/10/2011

et plonger la tête la première dans la HEAD …..

la HEAD ? la Haute Ecole d’Art & de design de Genève (Suisse), et plus particulièrement l’orientation design-bijou

EXPOSITION « PASSE-PASSE »  - la date de fin de cette exposition est largement dépassée (Exposition du 2 au 12 juillet 2008) mais je ne résiste pas à la tentation de la faire découvrir aux « retardataires » comme moi ! :-(
Le thème est passionnant, le(s) résultat(s) SUPERBE(s), et, surtout, ce qui me fascine, cette propension qu’ont les écoles étrangères (hors France s’entend) à COMMUNIQUER, INFORMER sur leurs élèves ………..
 UNE SÉLECTION DE TRAVAUX D’ÉTUDIANT(E)S DE L’ORIENTATION DESIGN BIJOU
Parallèlement à l’exposition «de main à main» au Mudac, l’orientation Design Bijou de la HEAD–Genève présente à Viceversa-L’Annexe une sélection de travaux d’étudiant(e)s réalisés lors des interventions des créateurs de bijou Sonia Morel et Dorothee Striffler ainsi que du designer Timo Kuechler.

Le collier et le mouvement ont été les thèmes proposés par Sonia Morel, créatrice de bijou Lausannoise, aux étudiant-e-s de première année durant son intervention au printemps 2008 à la HEAD – Genève. Le résultat, décliné en 11 parures, foisonne d’idées et démontre une richesse d’interprétation aussi bien d’un point de vue formel que conceptuel. L’ondulation d’une fine feuille de métal côtoie les traces d’un objet sur le corps ou la magie d’un bijou qu’on transforme d’un geste.

Cette exposition est également l’occasion de montrer des travaux résultant de l’intervention de Dorothee Striffler, bijoutière allemande formée à Pforzheim, qui a partagé son expérience d’un travail précieux et rigoureux autour de la chaîne. Éléments répétitifs par essence, qui nécessitent une parfaite maîtrise de l’assemblage et des proportions.

Timo Kuechler, responsable du design chez Niessing a initié des créations surprenantes en imposant le bois et la bague comme sujets de recherche. Les bijoux expérimentaux qui en découlent illustrent avec beaucoup d’humour la capacité des étudiant(e)s à innover.

L’exposition présente les travaux de  Fanny AgnierCaroline BarrasPaola BernasconiSandra BocquetCatherine ChevallayCharlotte CochetDaisy ConstantinAmbroise DegeneveEve DoylePia FarrugiaJulio GeiserIrène GonetAlla GuyPauline HeldSarrah KacemOya KozaciogluMuriel LaurentDorothée LoustalotManon MarboutyJulie SchmidLouise VurpasLaurie Zehnder

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L359xH240/barrascaroline_web-be525.jpg
Caroline Barras

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L160xH240/heldpauline_web-7a053.jpg http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L160xH240/doyleeve_web-870d2.jpg http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L160xH240/constantindaisy_web-45c46.jpg
Pauline Held       –            Eve Doyle      –            Daisy Constantin

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L359xH240/kacemsarrah_web-2c7c8.jpg
Sarrah Kacem

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L359xH240/degeneveambroise_web-bdfc9.jpg
Ambroise Degeneve

https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash2/27027_100740576628228_100000768571491_18802_4023379_n.jpg
Julie Schmid

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH368/2-5-a2b00.jpg

Fanny Agnier

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH356/1-20-3c2fc.jpg

Sandra Bocquet

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH782/4-3-6985e.jpg
Catherine Chevallay

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L439xH640/1-14-97bb4.jpg
Pia Farrugia

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH348/1-21-62c09.jpg
Laurie Zehnder

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH434/5-9-41519.jpg
Oya Kozacioglu

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH434/4-10-1ba4b.jpg
Paola Bernasconi

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH434/2-15-8f732.jpg
Julio Geiser

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L520xH346/Pauline_Held_bachelor_2010-2-dfa4e.jpg
Pauline Held

http://head.hesge.ch/local/cache-vignettes/L400xH466/Dorothee_Loustalot_04_web-4fbbd.jpg
Dorothée Loustalot, diplômée 2009 en Design Bijou de la Head – Genève, remporte le Prix d’Excellence 2009 de la Fondation Hans Wilsdorf -
Ses collections Succession, Enchaînement et Spiro, développées pour son travail de diplôme et récompensées aujourd’hui par le Prix d’Excellence de la Fondation Hans Wilsdorf, reposent sur trois systèmes originaux de combinaison alliant métal et matières plastiques. Mêlant design industriel et bijouterie traditionnelle 

20/04/2011

EXPO ‘Jean Grisoni : Bijoux sauvages, objets précieux’ – Galerie Elsa Vanier, Paris (FR) – 29 avril-30 juin 2011

Jean Grisoni : Bijoux sauvages, objets précieux
« Organisée du 29 avril au 30 juin prochain, l’exposition joaillière retrace l’histoire d’un créateur à l’imaginaire fou, amoureux de la culture méditerranéenne et traduisant en bijoux, les diverses trouvailles qu’il découvre au fil de ses promenades d’inspiration«   (« made in Joaillerie« )

Promeneur inlassable, amoureux de la Méditerranée, de ses habitants, de sa culture et de ses parfums, Jean Grisoni collecte et offre à ses trouvailles ce qu’il y a de plus noble : métal précieux, gestes patients et délicats… Enveloppés de tels soins, parés d’or et de pierres, ces « trésors » (galets, bois flottés, murines, vieux lapis…) se révèlent bijoux, dans un style épuré qui fait la « marque » de Jean Grisoni.

An untiring traveller, with a love for all that is Mediterranean – the people, the culture and the perfumes – Jean Grisoni offers his findings the noblest of treatments: precious metals fashioned with patient, delicate gestures… Handled with such care and attention, draped in gold and gemstones, these treasures (pebbles, flotsam, murines, lapis…) are transformed into jewelry in the purest style that is the « hallmark » of Jean Grisoni.

http://www.madeinjoaillerie.fr/wp-content/uploads/2011/03/bijoux-galets-jean-grisoni-exposition-elsa-vanier.jpg
Jean Grisoni - Bijoux Galets 

http://www.madeinjoaillerie.fr/wp-content/uploads/2011/03/pendentif-jean-grisoni-exposition-elsa-vanier.jpg
Jean Grisoni - Pendentif corail & perles

http://www.elsa-vanier.fr/images/objets/110504_JG_MaillonrouilleDiams_Fich.jpg
Jean Grisoni - Pendentif maillon rouillé diamants – Maillon de chaîne marine, rouillé, serti de 10 diamants, sur lien en lin

http://www.elsa-vanier.fr/images/objets/110520_JG_BraMaillonRouille_Fich.jpg

Jean Grisoni - Gourmette à maillon rouille – Gourmette en argent à maillons ronds forgés à la main, avec un maillon de chaine rouillé stabilisé. Chaque bracelet est unique et signé.

 

 

Galerie Elsa Vanier
7 rue du Pré aux clercs
75007 PARIS
mardi-samedi de 11h30 à 19h00
Ouvert le mercredi sur RV
Tel +33 1 47 03 05 00
galerie@elsa-vanier.fr

abonnez-vous à leur très joli & très instructif blog, « le blog d’Elsa » ! un vrai plaisir !

01/08/2010

Mon truc en PLUMES …..

« Mon truc en plumes
Plumes de zoiseaux
De z’animaux
Mon truc en plumes ….
Ça fait rêver…..
 »
(Zizi Jeanmaire)

bijoux en plumes

Arline Fisch, Twill necklace, 1970, Woven sterling, feathers.
Arline FischTwill’ necklace, 1970Woven sterling, feathers

Arline Fisch, Feathers bracelet, 1974, Sterling, leather, feathers.
Arline FischFeathers’  bracelet, 1974 Sterling, leather, feathers.

All Susie Ganch images at Velvet da Vinci Gallery,
Susie Ganch – feathers earrings

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR85qsjxE1tLsMAxgihCErbAScZ6ezaJVETFxEkmjUW1iDtH8j1UA
Antria Prasinou (GR) – ‘Magic Wheel’ – Brooch – Silver, feathers 2009

c’est drôle, la plume n’a pas l’air d’avoir bonne presse dans le monde du bijou moderne. Elle bat de l’aile, si je puis me permettre ….. Si elle apparait, c’est discrètement (boucles d’oreilles, éventuellement bagues), ou alors pour évoquer de suite un coté « cul-cul », monde de filles, houpette, boa et tra-la-la ….

En 2005, le directeur artistique de chez Lemarié, le célèbre (et unique maintenant) plumassier de la place de Paris, a créé une ligne de bijoux utilisant les plumes … il était bien placé pour savoir de quoi il en retournait ! plumes de coq taillées et acérées donnaient des bagues à la présence légère mais à forte personnalité … hélas, plus rien de neuf à l’horizon depuis ….

La plume, sa légéreté, son mouvement, sont évoqués (collier de Kayo Saito,broche d’Isabell Schaupp, bracelet de Joanne Cox, collier de Louise Nippierd ou de Simone Svoboda, jusqu’au collier de virginie BOIS qui rappelle les parures en plumes des Indiens d’Amérique du sud …), mais elle n’est pas franchement utilisée …. en tout cas, je ne la vois pas souvent ! C’est vrai aussi que ça a été tellement galvaudé ! moi, dès que je vois une plume de paon qui pendouille, je m’enfuis en courant !
« C’est au printemps dernier que la Maison Lemarié, réputée pour son savoir-faire de plumassier auprès des grands noms de la mode et de la couture, a lancé sa première ligne de bijoux. Pour sa deuxième saison, la marque, sous l’impulsion de son designer Eric-Charles Donatien, injecte une nouvelle dose de détails décalés et booste son image « bon chic ». Des couleurs qui claquent (fuchsia, rouge carmin, bleu pétrole), des plumes de paon taillées comme des écailles, des plumes de coq affûtées comme des lames, des effets plumeau, des éclairs argentés… Plus que du caractère, ces bijoux ont un look, une «gueule». » (nov 2006, Madame Figaro)

Lemarié- Broche Étoile du Sud en plumes, argent et cristauxLemarié - Bague 'Oursin', plume d'oie, argent et strass - par Eric-Charles Donatien.jpg
Lemarié par Eric-Charles Donatien- Broche Étoile du Sud en plumes, argent et cristaux 
Lemarié par Eric-Charles Donatien - Bague ‘Oursin’, plume d’oie, argent, strass (merveille !)

« Des plumes aux noms « exotiques », mais dont l’origine est parfois plus prosaïque. Comme le «marabout» qui se trouve être en fait du duvet de dinde… parce que «duvet de dinde, ça évoque plutôt la couette ou l’oreiller, ce n’est pas très ‘glamour’», confie Eric-Charles Donatien. Mais il y a aussi une autre explication : c’est que le commerce la plume – comme celui des peaux et fourrures – est régi par la Convention de Washington, qui pour résumer, le restreint aux oiseaux dont on mange la chair, c’est-à-dire principalement pour, la maison Lemarié, coqs, oies, faisans et autruches. Les plumes d’autruche proviennent d’Afrique du Sud et de pays d’Amérique du sud, comme celles de nandous, beaucoup de plumes viennent également d’Asie. Des provenances qui nécessitent une grande vigilance. «On jongle  avec ce qu’on trouve sur le marché, et le stock de la maison», conclut Eric Charles-Donatien. …. chez Lemarié, on s’efforce de «casser certaines idées reçues sur la plume», notamment celle qui l’associe systématiquement au spectacle sexy. Avec la ligne de bijoux, qu’il a créée depuis 2005, Eric Charles-Donatien, a voulu que par le biais «d’ un travail graphique et technique inattendu (…) la plume  devienne objet de design».  Une collection  réalisée avec l’orfèvre Goossens, qui fait partie, avec Lemarié, des sept ateliers d’art rachetés à partir du milieu des années 1990 par Chanel : le parurier Desrues, le chapelier Michel, le brodeur Lesage, le bottier Massaro et l’atelier de création de fleurs artificielles Guillet. Une façon de faire vivre ces métiers devenus rares et de moins en moins enseignés. Chaque atelier continue à travailler pour d’autres maisons de couture et a été incité à développer des activités complémentaires, comme l’école de broderie de Lesage ou les collections de bijoux de Lemarié. » (Danielle Birck-Article publié le 25/02/2008)

FIFI LA FERRAILLE- été 2008- collier en plumes de coq, pvc,Betony Vernon,  bague plumes
Fifi la Ferraille- été 2008- collier en plumes de coq, pvc- pièce unique
Betony Vernon,  bague plumes

Mikala Mortensen- necklace- silver, feathers
Mikala Mortensen (DK)- necklace- silver, feathers

Christine Bossler -  -  Distance -sterling silver, copper, brass, music wire, silicone, feathers - 2001Christine Bossler - Distance - 2.jpg
Christine Bossler – ‘Distance’ – silver, copper, brass, music wire, silicone, feathers – 2001

COLLIERS d'AILLEURS- Annie Mesplet- été 2008- lien cuir Touareg, plumesEric Halley- bo plume- 1997 - LEGER
Annie Mesplet-‘Colliers d’Ailleurs’- été 2008- lien cuir Touareg, plumes
Eric Halley- b.o. plume- 1997

Eric Charles-Donatien- bague 'Spirale' pour LemariéGroupe Arcanes - Louise Barthélemy -sillon_de_plumes_objet_de_main_argent_et_plumes_2003_
Eric Charles-Donatien pour Lemarié – bague ‘Spirale’
Louise Barthélemy (Groupe Arcanes) – sillon de plumes, objet de main – argent, plumes 2003

deux superbes créations très modernes, sans le coté « ethnique » ou « frou-frou »

Jill Baker Gower - 'glamour gem' locket brooch- sterling, feather boa, mirror & plastic gemLigia DIAS  yoox - bracelet plumes- détail 2ring_a_day-  de 'mikeandmaryjewelry'
Jill Baker Gower – ‘glamour gem’ locket brooch- sterling, feather boa, mirror & plastic gem
Ligia DIAS  – bracelet plumes, cuir & chaine
mikeandmaryjewelry  ring_a_day  challenge

Cécile BOCCARA - collier plumesPascale Frey- b.o. 'éventails' plumes de paon
Cécile Boccara (FR)- collier plumes
Pascale Frey (FR) b.o. ‘éventails’ plumes de paon

Mon truc en PLUMES ..... dans Anne-Cecile MESPLET (FR) 38092_1245076945562_1788546471_437641_6840688_n
Patricia Lemaire -  bague ‘Lumière 1′ – 1999 défilé Hte Couture C. Rouxel 

Patricia Lemaire- Volutes manchette
Patricia Lemaire- « Volutes » manchette -Parure de bras- cuivre émaillé, maillechort patiné, plumes d’autruches teintées et frisées   emoticone

Patricia Lemaire - L'AIR - bague  maillechort, plumes, inox
Patricia Lemaire – ‘L’AIR’ – bague  maillechort, plumes, inox

[13.jpg]

Dominique Thomas-Vansteenberghe -(BE) parure en argent, caoutchouc et plume de faisan

la plume évoquée par d’autres matériaux :

Kayo Saito - necklaceKayo Saito - necklaceNoriko Yamaguchi paper jewelry
Kayo Saito – necklace & detail
Noriko Yamaguchi – paper brooch

isabell schaupp_monatsbrosche_16 sept09Joanne Cox - Jewellery on the body
Isabell Schaupp monatsbrosche sept09
Joanne Cox - Jewellery on the body

Louise Nippierd - fallen fowl - 1998Radek Szwed
Louise Nippierd - fallen fowl – 1998
Radek Szwed - bracelet

Simone Svoboda - textile (feutre) plastiquevirginie BOIS collier taffetas
Simone Svoboda – textile (feutre) plastique
Virginie BOIS collier taffetas (textile)

 

ET ……. à ALLER VOIR ABSOLUMENT ! sur le blog de Patricia Lemaire, une publication de ses bijoux en plume ! :-)

Enregistrer

10/05/2010

EXPO ‘L’héritage de Rrose Sélavy’ – Galerie Paul-Louis Flandrin, Paris (FR) – 28 mai-27 juin 2010

“L’héritage de Rrose Sélavy” : Bijoux de Créatrices : Aude Medori, Laurence Verdier et Galatée Pestre

Jeudi 27 mai 2010 dès 18h, Paul-Louis Flandrin vous invite à découvrir le contenu de la cassette de ‘Rrose Sélavy’ : bijoux poilus, collier chaîne de vélo, matières insolites, détournements d’objets et de codes constituent les points topiques de cette étrange collection spécialement conçue par Aude Medori, Laurence Verdier et Galatée Pestre, membres plénipotentiaires du GLA.
Mais qu’est-ce que le GLA ??!

HA HA !!! apprenez-en plus sur le site de la Galerie Paul-Louis Flandrin …. un peu d’audace, que diable ! point de frilosité … (je vous entends d’ici GLA-GLA-ter … ;-) ), ça vaut le détour !

GLA

« MANIFESTE DU GLA[1]
Réaction artistique au monde aseptisé Média bijouté
Parce que nous voulons porter notre art
Non le regarder perché sur un mur ou sur un pied piédestal
Nous sommes le piédestal
Vous êtes le piédestal
L’homme est le mur
C’est au pied du mur qu’on voit le mieux le bijou !
 
……. » [1] Galatée, Laurence et Aude pour le GLA, Paris, le 29 mars 2010

AUDE MEDORI pour GLA, l’héritage de Rrose Sélavy : « Dada, réaction nécessairement polymorphe, c’est la folle réponse des artistes à la première guerre mondiale. Pour réinvestir un tel esprit sans avoir connu la Grande Boucherie, je décidai de travailler en regard de la guerre économique, des diktats occidentaux, le dogme sacrosaint  « réussir sa vie ». L’ampleur de la tâche me semblait recouvrir une vacuité, que la préciosité de nos papiers toilettes cristallisait, comme s’il était jouissif de s’essuyer les orifices avec du PQ bleu turquoise ou vert amande. J’ai essayé de sublimer par le bijou ce qui me semblait délicieusement ridicule. Ne le passons plus par la lunette, portons-le !  »
(GNIARK ! REJOUISSANT !!!! :-) )))))

Aude Medori - Jolie toilette Aude Medori – collier ‘Jolie toilette’, laiton, papier toilette résiné

LAURENCE VERDIER pour GLA, l’héritage de Rrose Sélavy : « «!Tranchez-lui la tête!!! Cheveu un bijou!!!» hurle la Dame de Coeur. Se perdre avec Alice sur le chemin des merveilles et des cadavres exquis. Les bijoux boivent la tasse dans la potion magique et voilà les colliers qui changent d’échelle, grandissent ou rapetissent. Où court le lapin d’Alice !? Arrivera-t-il à l’heure !? Digression et détournement de temps autour de montres qui vous indiqueront rarement l’heure.« 

Laurence VerdierLaurence Verdier - ‘Cadavre exquis’, lettres poinçonnées sur bagues argent

GALATÉE PESTRE pour GLA, l’héritage de Rrose Sélavy : « A mon sens, le bijou est plein de sens… Mais aussi insensé, sensuel, sensiblement sentimental ou intensément consensuel. Pour ne pas faire de contre sens sur le sens caché de mes bijoux à double sens, dans un sens ou dans l’autre sens, il est indispensable de penser le bijou au sens large. Dans ce sens, soyez sans interdits, sensibles aux sensations sans limites d’un bijou à caresser dans le sens du poil. Au sens figuré comme au sens propre, bien entendu.« 

EXPO- les bijoux GLA - galatée PestreGalatée Pestre – ‘A contre-sens’, sautoir laiton

Galerie Paul-Louis Flandrin
158 rue de grenelle
75007 – Paris (FR)
tél : +33 (0)1 45 51 23 33
mail : plfg1@orange.fr

très intéressante présentation de leur bijoux à cette page

NB : « Rrose Sélavy » est un personnage fictif crée et incarné par Marcel Duchamp -artiste français
inspirateur et acteur du mouvement Dada- en 1920

26/04/2010

COUP de COEUR ! Noémie DOGE des bijoux où la « petite reine » est … REINE !

Classé dans : COUP DE COEUR,nacre/coquillage,Noemie DOGE (CH),plastiques,Suisse (CH) — bijoucontemporain @ 0:24

 Noémie DOGE
« Mes bijoux sont comme des objets ramenés d’un voyage. Comme un caillou, un coquillage, une musique, un souvenir rapporté d’un ailleurs. Ils ne racontent pas un lieu précis, mais sont plutôt un idéal du lointain.
Ce que je cherche à donner à mes objets, c’est ce que je ne trouve pas dans les parures des bijoutiers traditionnels : une richesse qui ne vienne pas de la préciosité des matériaux mais de la force visuelle, primitivement symbolique de l’objet. Je m’inspire de mon quotidien : une chaîne de vélo trouvée sur la chaussée, des boutons de nacre ramenés d’un voyage ou la corne d’une vache de mon village. Ces matériaux appellent un ailleurs, un moyen de s’y rendre, un souvenir rapporté. La route est longue, elle est bien plus importante que la destination.
Souvent, le résultat de mes travaux me surprend. Mes pièces juste terminées me donnent l’impression d’avoir toujours existé, d’être plus vieilles que moi. Comme si, finalement, je n’avais fait que les retrouver. »

Noémie Doge, Necklace, 2006
Noémie Doge – necklace « Wheel I » – Bicycle inner tube, alpaca – 2006

http://www.noemiedoge.com/uploads/photos/necklaces/10.jpg
Necklace ‘Shell’ 2007 – Mother of pearl, bicycle chain, silver

WHEEL III, 2006, chambre à air de vélo et alpaca by Noémie Doge, artiste plasticienne
WHEEL III, 2006, chambre à air de vélo et alpaca

Mais il n’y a pas que ça, loin de là ! il y a sur son site, par exemple, les incroyables colliers en pomme-de-terre !je me pose toujours des questions, avec ces matériaux putrescibles : sont-ils traités, pour éviter pourriture ou … repousse ?

Il y a encore son incroyable collection de colliers-football !! de quoi tapisser la chambre d’un « tiffoso » !! :-)

LAUSANNE I, 2008, ballon de football et argent by Noémie Doge, artiste plasticienne
 LAUSANNE I, 2008, ballon de football et argent

Enfin, un collier que j’adore :

Introduction to world music, 2007, vinyl et coton by Noémie Doge, artiste plasticienne
 Introduction to world music, 2007, vinyl et coton

Et allez voir la section « laboratoire » : de SUPERBES parures de tête en corne blonde …. allez, je ne résiste pas à vous montrer mes préférées :

BISCORNUE, 2007, parure de tête, corne et argent, taille 8 cm, collection privée<b /> SHEET II, 2007, parure de tête, corne et or, taille 14 cm, collection privée  by Noémie Doge, artiste plasticienne » width= »429″ height= »265″ /><br />
<font size=BISCORNUE, 2007, parure de tête, corne et argent, taille 8 cm, collection privée
SHEET II, 2007, parure de tête, corne et or, taille 14 cm, collection privée 

06/04/2010

COUP de COEUR ! les bijoux en VERRE de Blanche TILDEN

Classé dans : Australie (AU),Blanche TILDEN (AU),COUP DE COEUR,verre / glass — bijoucontemporain @ 2:37

Blanche Tilden - Compress necklaceBlanche Tilden - NightRiderWhole1 - glass, anodised aluminium
Blanche Tilden – « Compress » necklace
« Night Rider Whole » necklace  – glass, anodised aluminium 

Blanche Tilden - HopeBandolier.jpgBlanche Tilden- GradedVertebrea
« Hope Bandolier » necklace
« Graded Vertebrea » 

Blanche’s initial interest in systems such as pulleys, chains and cogs –  the mechanics that drove the modern era – have grown into a more abstracted, less literal engagement with repetition and gradation.
Des couleurs sublimes , comme le verre sait les donner, intenses, denses, et transparentes en même temps, et un étonnant travail de la chaine -avec un amour particulier pour la chaine de vélo- qui va de la « pure chaine », tout métal, à la « chaine pure », tout en verre :

blancheTILDEN RecycledStack bracelet- reclaimed bicycle chain-blanche TILDEN RecycledDetail  bracelet - 70AUD$
Blanche TILDEN – « Recycled Stack » bracelet- reclaimed bicycle chain- Links from many chains are combined & polished to reveal trademarks, distinctive shapes & signs of use -  & detail

blancheTILDEN - glass, anodised aluminium, titaniumblancheTILDEN- Speed_3 detail - glass, anodised aluminium, titanium
Blanche TILDEN – « Speed’ necklace – glass, anodised aluminium, titanium – & détail du verre

blancheTILDEN- Scale - Titanium, lampworked borosilicate glassblancheTILDEN- Conveyor - glass, titanium, 925 silver
Blanche TILDEN-  « Scale » – Titanium, lampworked borosilicate glass
Blanche TILDEN- « Conveyor » – glass, titanium, 925 silver

blancheTILDEN- GlassBikeChain - glass, 750 gold or 925 silverblancheTILDEN- GlassBikeChainDetail
Blanche TILDEN - « Glass Bike Chain » – glass, 750 gold or 925 silver  & détail